International
URL courte
512080
S'abonner

Dans un rapport adressé à la Maison-Blanche, le Pentagone présente un projet prévoyant la neutralisation des armes nucléaires de la Corée du Nord grâce à une invasion terrestre, ce qui pourrait entraîner la mort de milliers ou même de millions de personnes sur la péninsule coréenne et dans les régions voisines.

Comme le souligne l'amiral Michael Dumont, vice-directeur de l'état-major interarmées, le seul moyen de découvrir et neutraliser l'arsenal nucléaire nord-coréen serait de mener à bien une invasion terrestre, relate le Tampa Bay Times citant la lettre détaillée rédigée par le Pentagone à ce sujet.

Ce rapport a été préparé à la demande du Congrès américain, et notamment des démocrates Ted Lieu et Ruben Gallego.

«Nous n'avons pas eu d'analyse détaillée sur des pertes possibles des États-Unis ou de leurs alliés, sur des victimes parmi les civils ou sur des projets visant à gérer la situation au lendemain d'une éventuelle attaque, y compris la continuité du gouvernement de la Corée du Sud», ont déclaré les parlementaires dans une lettre.

Selon le Pentagone, le nombre de tués à cause d'une intervention terrestre pourrait s'élever à des milliers voire même de millions de personnes.

Une telle estimation a confirmé les pires craintes des membres du Congrès, relate le Washington Post.

«C'est sinistre. Nous devons comprendre ce que signifie une guerre. Et cela n'a pas été très bien expliqué», a indiqué M.Lieu.

En outre, d'après le rapport, en cas de conflit, les autorités nord-coréennes pourraient recourir à des armes biologiques et chimiques.

Lire aussi:

La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
AstraZeneca refuse de participer à une réunion avec l'UE sur ses retards de production du vaccin
Yuriy est soupçonné d’appartenir à une bande violente et d’être connu des services de police
Tags:
pertes, invasion, victimes, Pyongyang, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook