Ecoutez Radio Sputnik
    La province de Raqqa en feu

    Damas: la coalition US a aidé Daech à redéployer ses forces après le départ de Raqqa

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    10149

    Les terroristes de Daech ont pu quitter Raqqa et Deir ez-Zor sous le couvert de la coalition dite anti-Daech dirigée par les États-Unis, qui cherche maintenant à brouiller les pistes en se déclarant prête à reconstruire Raqqa, selon la mission syrienne auprès de l’Onu.

    La coalition internationale dirigée par les États-Unis a assuré le départ sécurisé des terroristes de Daech des villes syriennes de Raqqa et de Deir ez-Zor, a déclaré jeudi la représentation permanente de la Syrie auprès des Nations unies, dans une lettre adressée au secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres et au président du Conseil de sécurité de l’Onu Sebastiano Cardi.

    «Ce spectacle autour de la libération de Raqqa a eu lieu après un massacre perpétré par l’aviation de la coalition criminelle, qui avait tué des milliers de personnes et rasé cette ville de la carte. En même temps, la coalition et les forces qui y sont associées ont assuré un départ sécurisé des terroristes de Daech, pour la plupart des mercenaires étrangers, de Raqqa et de Deir ez-Zor», lit-on dans une lettre du chargé d'affaires de la représentation syrienne auprès de l'Onu, Munzer Munzer.

    Raqqa en octobre 2017
    © REUTERS / Erik De Castro
    Selon M.Munzer, la coalition a aidé les terroristes à redéployer leurs forces «pour attaquer les unités de l’armée gouvernementale syrienne et ses alliés dans la province de Deir ez-Zor».

    La coalition se dit prête à participer à la construction de Raqqa pour «cacher les traces de ce crime monstrueux», a noté M.Munzer.

    Fin octobre, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé avoir complètement libéré Raqqa de Daech avec le soutien de la coalition dirigée par les États-Unis. L’opération de libération de cette ville avait commencé en juin 2017.

    L'État-major général de l'armée gouvernementale syrienne a confirmé début novembre la libération de Deir ez-Zor, la plus grande ville de l'Est de la Syrie.

    Lire aussi:

    Plus de 20 morts dans de nouveaux raids de la coalition US en Syrie
    Une frappe US fait au moins 23 morts à l'est de Deir ez-Zor
    Derniers bastions de Daech: la guerre en Syrie touche à sa fin
    Tags:
    bombardements, massacre, libération, Forces démocratiques syriennes (FDS), Daech, coalition anti-Daech, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Munzer Munzer, Antonio Guterres, Sebastiano Cardi, États-Unis, Deir ez-Zor, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik