Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin argentin ARA San Juan

    Sous-marin argentin disparu: six pays se joignent aux recherches

    © REUTERS / Armada Argentina
    International
    URL courte
    Sous-marin disparu en Argentine (50)
    593

    L’Argentine, qui recherche depuis quelques jours son sous-marin ARA San Juan avec une quarantaine d’hommes à bord, s’est vu offrir de l’aide par six pays. Les causes de disparition du submersible restent inconnues.

    Le Chili, l’Uruguay, le Pérou, le Brésil, les États-Unis et le Royaume-Uni se sont joints à l’opération de recherche destinée à retrouver le sous-marin ARA San Juan qui a disparu mercredi dernier dans l’Atlantique avec 44 personnes à bord.

    La Marine des États-Unis a envoyé son avion P-8A Poseidon. L’avion de la NASA P-3 Orion, destiné à l’étude de l’Arctique, a été dérouté de sa mission scientifique pour participer à l’opération.

    Le Royaume-Uni a dépêché son navire polaire HMS Protector dans la zone des recherches.

    Les marins argentins ont inspecté 80% de la superficie  de la zone où le bâtiment devrait se trouver, sans aucun résultat.

    L'opération de recherche se déroule actuellement dans des conditions météorologiques très défavorables, avec des vagues de cinq à six mètres, d’après le porte-parole de la Marine argentine Enrique Balbi.

    Les causes de la disparition du sous-marin restent inconnues. Selon M.Balbi, les enquêteurs étudient plusieurs hypothèses dont une panne du système énergétique et des moyens de communication de l’ARA San Juan.

    Le Président argentin Mauricio Macri a promis d’«engager toutes les ressources nationales et internationales pour retrouver le sous-marin».

    ​L’ARA San Juan a quitté le port d’Ushuaia, dans le sud du pays, pour rentrer à la base navale de Mar del Plata, son port d’attache.

    Le commandement a perdu tout contact avec l’équipage le 15 novembre dernier, alors que le sous-marin se trouvait à environ 430 kilomètres des côtes de la Patagonie et de la Péninsule de Valdés, dans l'Atlantique Sud. Toutefois cette information n’est parvenue aux médias que le 18 novembre.

    Selon la Marine argentine, le sous-marin, qui aurait dû arriver à Mar del Plata le 19 novembre, a des réserves de vivres et d'oxygène pour tenir une quinzaine de jours.

    Construit en Allemagne, le sous-marin ARA San Juan fait partie de la Marine argentine depuis 1985. Ce submersible de la classe TR 1700 est long de 66 mètres et sa vitesse maximale est de 25 nœuds.

    Dossier:
    Sous-marin disparu en Argentine (50)

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Erdogan déclare que l’ex-Président égyptien Morsi «a été tué»
    Exit le F-35, la Turquie dévoile son propre projet d'avion furtif, «le meilleur chasseur en Europe» (photo)
    Tags:
    HMS Protector (A173), P-3 Orion (avion de patrouille maritime), Boeing P-8 Poseidon, ARA San Juan (sous-marin), Marine argentine, Enrique Balbi, Mauricio Macri, Uruguay, Ushuaia, Mar del Plata, Atlantique, Royaume-Uni, États-Unis, Brésil, Pérou, Chili, Atlantique Sud, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik