International
URL courte
16322
S'abonner

Dans un message adressé aux participants de la 22ème conférence de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC), Vladimir Poutine a appelé les Etats Parties à suivre l’exemple de la Russie et à détruire leurs arsenaux chimiques.

Dans un message publié sur le site de la Présidence russe, Vladimir Poutine rappelle aux délégués des Etats Parties de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) réunis à partir d'aujourd'hui à la Haye la nécessité de détruire leurs arsenaux chimiques.

«Nous appelons les États détenant des armes chimiques à suivre notre exemple et à mettre tout en œuvre pour détruire dans les meilleurs délais leurs réserves. Nous appelons les Etats qui n'appliquent pas encore la Convention internationale à s'y soumettre immédiatement. Je suis sûr que la manifestation d'une volonté politique ferme permettra d'atteindre notre objectif commun, la création du monde débarrassé des armes chimiques», écrit M.Poutine.

La Russie a détruit sa dernière munition chimique le 27 septembre 2017. Commentant cet événement qui, selon lui, marquait un pas important vers une paix stable et durable, le Président russe avait noté que, contrairement à la Russie, les Etats-Unis ne respectaient pas leurs obligations concernant l'élimination des armes chimiques.

La Convention sur l'Interdiction des Armes Chimiques a été signée en 1993 et est entrée en vigueur en 1997. Elle n'a pas encore été signée par l'Égypte, la Corée du Nord et le Soudan du Sud.

Lire aussi:

Erdogan: la Turquie poursuivra ses explorations géologiques en Méditerranée malgré les menaces de sanctions
«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Plus de 3.000 nouveaux cas de Covid-19 et 17 nouveaux foyers en 24 heures en France
Tags:
Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), paix, président, organisations internationales, armes chimiques, OIAC, Vladimir Poutine, Soudan du Sud, Corée du Nord, Egypte, La Haye, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook