International
URL courte
711565
S'abonner

Accusé de crimes contre la population musulmane de Bosnie-Herzégovine, l’ex-général croate Slobodan Prajlak a rejeté «avec mépris» le verdict de la Chambre d’appel du Tribunal pour l’ex-Yougoslavie de la Haye avant d'ingurgiter un poison, provoquant la suspension de son audience. Selon les médias locaux, l'ex-général est mort peu après.

L'ancien officier supérieur de l'armée croate, Slobodan Prajlak, a avalé une fiole de poison après que la Chambre d'appel du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de la Haye a refusé de réduire sa peine. En 2013, M. Praljak a été condamné à 20 ans de prison.

Âgé de 72 ans, Slobodan Prajlak a ingurgité un liquide inconnu, déclarant qu'il n'était pas «un criminel de guerre» et qu'il rejetait «avec mépris» le verdict du Tribunal, a fait savoir Sky.
L'audience du Tribunal a été suspendue, des médecins ont été dépêchés pour venir au secours du détenu. Selon les médias locaux, l'ex-général est mort peu après.

​La semaine dernière, le Tribunal pour l'ex-Yougoslavie a condamné le commandant de l'armée de la République serbe en Bosnie Ratko Mladic à la réclusion à perpétuité.

Lire aussi:

Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Tags:
audience, jugement, guerre, Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), La Haye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook