International
URL courte
711565
S'abonner

Accusé de crimes contre la population musulmane de Bosnie-Herzégovine, l’ex-général croate Slobodan Prajlak a rejeté «avec mépris» le verdict de la Chambre d’appel du Tribunal pour l’ex-Yougoslavie de la Haye avant d'ingurgiter un poison, provoquant la suspension de son audience. Selon les médias locaux, l'ex-général est mort peu après.

L'ancien officier supérieur de l'armée croate, Slobodan Prajlak, a avalé une fiole de poison après que la Chambre d'appel du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de la Haye a refusé de réduire sa peine. En 2013, M. Praljak a été condamné à 20 ans de prison.

Âgé de 72 ans, Slobodan Prajlak a ingurgité un liquide inconnu, déclarant qu'il n'était pas «un criminel de guerre» et qu'il rejetait «avec mépris» le verdict du Tribunal, a fait savoir Sky.
L'audience du Tribunal a été suspendue, des médecins ont été dépêchés pour venir au secours du détenu. Selon les médias locaux, l'ex-général est mort peu après.

​La semaine dernière, le Tribunal pour l'ex-Yougoslavie a condamné le commandant de l'armée de la République serbe en Bosnie Ratko Mladic à la réclusion à perpétuité.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Tags:
audience, jugement, guerre, Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), La Haye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook