International
URL courte
6419
S'abonner

Aucune résolution de l'Assemblée générale de l'Onu ne chassera l'Etat hébreu de Jérusalem, a promis l'ambassadeur israélien auprès des Nations unies.

Israël ne sera jamais chassé de Jérusalem, a lancé jeudi le représentant permanent israélien auprès de l'Onu Danny Danon cité par l'AFP.

«Aucune résolution de l'Assemblée générale ne nous chassera de Jérusalem», a déclaré l'ambassadeur.

L'Assemblée général de l'Onu a ouvert jeudi une réunion pour voter sur une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, précédée par les vives menaces de Donald Trump contre les pays qui voteront en faveur du texte proposé par le Yémen et la Turquie.

Le document affirme que toute décision sur le statut de Jérusalem «n'a pas de force légale, est nulle et non avenue et doit être révoquée». Il souligne que la question de Jérusalem doit faire partie d'un accord de paix final entre Israéliens et Palestiniens.

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'Onu Nikki Haley a réitéré les menaces du chef de la Maison-Blanche avant le scrutin à l'Assemblée générale:

«Les Etats-Unis se souviendront de cette journée qui les a vus cloués au pilori devant l'Assemblée générale pour le seul fait d'exercer notre droit de pays souverain», a promis la diplomate.

Lundi, les 14 partenaires de Washington au Conseil de sécurité avaient approuvé à l'unanimité une condamnation de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël. Le vote a finalement été bloqué par un veto des Etats-Unis.

Lire aussi:

Pandémie: la liste des pays «les plus contagieux» pour les touristes dressée en Allemagne
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
Jérusalem, Israël, Danny Danon, Nikki Haley, Donald Trump, Assemblée générale des Nations unies, ONU, résolution, condamnation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook