International
URL courte
343104
S'abonner

Les terroristes ont à nouveau violé le cessez-le-feu, pilonnant la vieille ville de Damas et les quartiers chrétiens de Bab Touma et de Qassa'a. L'attaque a fait, selon le dernier bilan, cinq morts et plus de 30 blessés.

Cinq personnes ont trouvé la mort et plus d'une trentaine d'autres ont été blessées dans le pilonnage de la capitale syrienne par des terroristes, a annoncé une source policière à Sputnik. L'attaque menée par des extrémistes a notamment visé la vieille ville et deux quartiers chrétiens.

Selon les premières informations divulguées par la presse, il s'agissait d'une attaque aux obus de mortier. Toutefois, précise l'interlocuteur de l'agence, ce sont des roquettes qui ont visé la ville.

«Les combattants basés à Djobar ont tiré plus de 30 roquettes sur les quartiers de Bab Touma et de Qassa'a. Le bilan des victimes s'est alourdi à cinq morts et plus de 30 blessés», précise la source.

Les extrémistes regroupés dans la banlieue est de la capitale syrienne, qui fait partie d'une zone de désescalade, violent régulièrement le régime de cessez-le-feu, pilonnant aux obus de mortier et aux roquettes Damas. En outre, les terroristes du Front al-Nosra ainsi que leurs alliés attaquent périodiquement les positions de l'armée syrienne aux abords de la capitale. La dernière attaque d'envergure en date avait visé Harasta, dans la banlieue est de Damas.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
tir de roquettes, chrétiens, roquettes, pilonnage, terrorisme, Harasta, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook