Ecoutez Radio Sputnik
    Forces turques à la frontière syro-turque

    11 missiles tirés sur la ville turque de Reyhanli, un mort et 46 blessés

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    121024

    Le bilan des pilonnages de la ville de Reyhanli, situé dans le sud de la Turquie, s'est alourdi: selon les dernières informations fournies par les autorités locales, un Syrien est décédé et une cinquantaine de personnes, syriennes et turques, ont été blessées.

    Les autorités locales ont affirmé qu'une personne avait perdu la vie dans les pilonnages de la ville turque de Reyhanli, dans la province de Hatay, effectués depuis Afrine plus tôt dans la journée. En outre, sept personnes ont été blessées dans la ville de Kilis, dans le province éponyme.

    «Les extrémistes du Parti de l'union démocratique (PYD) ont tiré contre Reyhanli 11 missiles, dont neuf ont explosé à l'intérieur de la ville», a précisé l'administration de la ville dans un communiqué.

    Au cours de la journée de dimanche, 47 personnes ont été blessées, dont 30 Turcs et 17 Syriens. «Tous ont été hospitalisés. Un Syrien est décédé, quatre personnes restent à l'hôpital, 42 en sont déjà sortis», a précisé l'administration de la province de Hatay.

    Selon les autorités de Kilis, cette ville a également été prise pour cible ce dimanche: quatre missiles y ont explosé, sept personnes ont été blessées.

    Les forces aériennes turques ont de leur côté affirmé avoir détruit les positions des Unités de protection du peuple (YPG) et du Parti de l'union démocratique (PYD) depuis lesquelles les pilonnages avaient été effectués, indiquent des médias turcs.

    Plus tôt dimanche, Reyhanli avait été la cible de plusieurs missiles lancés d'Afrine en Syrie après que samedi, l'état-major interarmées turc avait annoncé le lancement de l'opération Rameau d'olivier contre les groupes paramilitaires kurdes stationnés dans la zone d'Afrine.

    Le Président syrien Bachar el-Assad a déclaré que l'agression turque contre la ville d'Afrine était liée à la politique que mène Ankara depuis le début de la crise en Syrie, à savoir celle d'un appui aux extrémistes. Moscou a exprimé ses préoccupations face à la situation dans la zone d'Afrine et a appelé les parties en conflit à faire preuve de retenue réciproque.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    Nouveau pilonnage de la ville turque de Reyhanli
    La ville turque de Reyhanli pilonnée à partir d’Afrine: un mort, une trentaine de blessés
    Pilonnage d'un camp militaire turc depuis Afrine, des morts et des blessés
    Tags:
    blessés, morts, victimes, pilonnage, attaque, Rameau d'olivier, Forces d'autodéfense kurdes (YPG-YPJ), Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Reyhanli, Kilis, Turquie, Syrie, Afrine (Syrie)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik