Ecoutez Radio Sputnik
    La province turque de Hatay

    Pilonnage d'un camp militaire turc depuis Afrine, des morts et des blessés

    © REUTERS/ Osman Orsal
    International
    URL courte
    15145

    Une roquette a été tirée depuis Afrine sur un camp militaire turc où se trouvent des membres de l'Armée syrienne libre, faisant plusieurs victimes. Le Président turc a affirmé que les responsables du pilonnage de la région de Hatay, frontalière de la Syrie, paieraient le prix fort.

    Après avoir subi deux pilonnages dimanche, la province turque de Hatay est une nouvelle fois la cible d'une roquette lancée depuis la région d'Afrine. L'engin a frappé un camp militaire où se trouvent des combattants de l'Armée syrienne libre (ASL), deux personnes ont perdu la vie, 12 autres ont été blessées, a indiqué l'agence de presse Dogan.

    Confirmant que cette province frontalière de la Syrie avait été frappée par une roquette, Recep Tayyip Erdogan a déclaré que ceux qui étaient derrière cette attaque allaient le payer cher.

    Plus concrètement, c'est la région de Kirikhan de la province de Hatay qui a été frappée, a précisé Dogan, ajoutant que les victimes étaient probablement des membres de l'ASL engagée dans l'opération lancée samedi contre les Kurdes syriens.

    Dimanche, la ville de Reyhanli dans la même province avait été la cible de plusieurs missiles lancés d'Afrine en Syrie après que l'état-major interarmées turc avait annoncé samedi le lancement de l'opération Rameau d'olivier dans la zone d'Afrine.

    Le Président syrien Bachar el-Assad a déclaré que l'agression turque contre la ville d'Afrine était liée à la politique que mène Ankara depuis le début de la crise en Syrie, à savoir celle d'un appui aux extrémistes. Moscou a exprimé ses préoccupations face à la situation dans la zone d'Afrine et a appelé les parties en conflit à faire preuve de retenue réciproque.

    Lire aussi:

    11 missiles tirés sur la ville turque de Reyhanli, un mort et 46 blessés
    Offensive sur Afrine: un militaire turc tué dans la zone frontalière
    Nouveau pilonnage de la ville turque de Reyhanli
    Tags:
    tir de roquettes, attaque, morts, blessés, roquettes, pilonnage, victimes, Recep Tayyip Erdogan, Hatay, Afrine (Syrie), Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik