International
URL courte
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
25237
S'abonner

Quatre jours après le début de l’opération terrestre par Ankara dans l'enclave syrienne d'Afrine pour déloger les Unités de protection du peuple (YPG), Donald Trump a eu un entretien téléphonique avec Recep Tayyip Erdogan afin de discuter de l'offensive turque en Syrie.

Donald Trump a exhorté son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à réduire ses opérations militaires en Syrie. L'armée turque y a lancé une grande offensive contre une milice kurde comme l'indique un communiqué de la Maison-Blanche.

Lors d'un entretien téléphonique, le Président américain «a exhorté la Turquie à réduire et limiter ses actions militaires». Il a également demandé d'éviter «toute action qui risquerait de provoquer un affrontement entre les forces turques et américaines».

Pourtant, des sources officielles turques, citées par l'AFP, ont contesté cette version, affirmant qu'elle «ne reflète pas fidèlement le contenu de la conversation téléphonique» entre les deux dirigeants.

«Le président Trump n'a pas exprimé d'inquiétude (à propos) d'une escalade de la violence» à Afrine, mais a évoqué «la nécessité de limiter la durée de l'opération turque», selon ces sources.

L'état-major turc a annoncé le 20 janvier le lancement de l'opération «Rameau d'olivier» contre les milices kurdes positionnées dans la région d'Afrine. Dimanche, le début d'une opération terrestre a en outre été annoncé.

Damas a fermement condamné les actions d'Ankara, rappelant qu'Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties belligérantes à la retenue et a exhorté à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

Dossier:
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

Lire aussi:

Faut-il s’attendre à la fermeture des écoles en cas de nouveau confinement? Blanquer précise
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Déficit et dette records: «personne n’explique aux Français que nous ne pourrons pas tenir longtemps à ce rythme»
Tags:
Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Afrine (Syrie), Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook