Ecoutez Radio Sputnik
    Milices kurdes

    Trump manque à ses engagements en Syrie selon Erdogan

    © REUTERS / Goran Tomasevic
    International
    URL courte
    5164
    S'abonner

    Le dirigeant turc en veut à Donald Trump de ne pas faire retirer les forces kurdes de Manbij, en Syrie, chose d’abord promise par Barack Obama puis par Donald Trump.

    Le Président turc a accusé son homologue américain Donald Trump d'avoir manqué à sa promesse de faire retirer les Forces d'autodéfense kurdes (YPG) de Manbij, en Syrie.

    «Obama a trompé la Turquie quant aux combattants kurdes à Manbij, et Trump suit la même voie. Trump nous a dit qu'ils ne pouvaient pas y rester et qu'ils se déplaceraient à l'est de l'Euphrate. Il a reconnu que les arabes étaient les véritables maîtres de Manbij. Mais ce qu'il avait promis n'a pas été réalisé», a indiqué aux journalistes Recep Tayyip Erdogan à l'issue de sa visite officielle au Vatican, cité par le journal Hurriyet.

    De nombreux réfugiés de Manbij se trouvent en Turquie, selon lui, et souhaitent regagner leur patrie, et alors, dit-il, «Manbij retrouvera ses vrais maîtres».

    Les relations turco-américaines traversent une période de crise en raison du soutien militaire accordé par Washington aux YPG, considérées par Ankara comme terroristes. Les autorités américaines qualifient ces forces d'alliées et entraînent des détachements kurdes en Syrie pour qu'ils protègent les territoires contrôlés. Erdogan a promis d'éliminer ces détachements.

    Ankara réalise depuis le 20 janvier une opération nommée Rameau d'olivier à Afrine (Syrie) contre les Kurdes.

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Tags:
    Kurdes, Forces d'autodéfense kurdes (YPG-YPJ), Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Minbej, États-Unis, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik