Ecoutez Radio Sputnik
    Les portraits de Kim Il-sung et Kim Jong-il

    Ces secrets de Kim Jong-il passés sous silence en Corée du Nord

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    4121

    Le 16 février la Corée du Nord a célébré le «jour de l'Étoile brillante», l’anniversaire de Kim Jong-il, le père de Kim Jong-un. Il est souvent présenté comme un homme fort et une personnalité énigmatique. Pourtant, certaines révélations concernant la vie du deuxième leader nord-coréen mettent en lumière ses passions et ses peurs.

    L'anniversaire de Kim Jong-il est une fête nationale en Corée du Nord connue comme le «jour de l'Étoile brillante». À cette occasion, Sputnik a rassemblé les ouï-dire les plus en vogue concernant la vie de ce leader nord-coréen.

    Kim Jong-il est né en Union Soviétique et portait un nom russifié

    Selon la version officielle, Kim Jong-il, fils de Kim Il-sung, fondateur de la République populaire démocratique de Corée, est né le 16 février 1942 sur le mont sacré de Paektu situé à la frontière avec la Chine. L'histoire romantique de sa naissance veut qu'un double arc-en-ciel et une étoile brillante soient apparus dans le ciel ce jour-là. Pourtant, il semblerait en réalité que dans l'enfance le futur dirigeant nord-coréen portait un nom russifié, Youri Irsenovitch Kim. Cela pourrait s'expliquer par le fait qu'avant son arrivée au pouvoir Kim Il-sung faisait son service militaire dans la 88e brigade soviétique près de Khabarovsk, en Union soviétique, où son fils serait né. La famille de Kim est rentrée à Pyongyang en 1945.

    Une affaire amoureuse interdite

    Dans les années 1960, l'héritier de Kim Il-sung serait tombé amoureux de l'actrice Sung Hye-rim qui était mariée et avait une fille. Sung Hye-rim a donné naissance au fils illégitime de Kim Jong-il, Kim Jong-nam, empoisonné en Malasie le 13 février 2017.

    Jusqu'à sa mort, Kim Jong-il tentait de dissimuler cette affaire en éliminant tous ceux qui en connaissaient les détails. Plusieurs d'entre eux auraient ainsi été exécutés. Il aurait également placé une amie de Sung Hye-rim dans une prison politique, où elle aurait passé une dizaine d'années, afin de l'empêcher de divulguer la vérité.

    Le Premier-ministre maltais aurait été son professeur d'anglais

    Dans les années 1970, Kim Jong-il aurait passé une année à Malte afin d'apprendre l'anglais. Il aurait été accueilli par le Premier ministre de l'ancienne colonie britannique Dom Mintoff, qui, selon les médias, lui aurait enseigné l'anglais personnellement. D'après une autre version, le futur Chef suprême nord-coréen a fait ses études dans l'Université de Malte mais visitait souvent M.Mintoff.

    Quoi qu'il en soit, il est certain qu'à cette époque Malte maintenait des liens étroits avec la Corée du Nord. En 1982 les deux pays ont conclu un accord secret prévoyant l'envoi d'armes et d'instructeurs militaires nord-coréens à Malte.

    Il a montré l'amour aux Nord-coréens

    Kim Jong-il était un grand amateur du cinéma. Avant de devenir le dirigeant de fait de la Corée du Nord, il occupait le poste de secrétaire de parti à la propagande. Selon les médias, Kim Jong-il voulait changer le style typique des films propagandistes nord-coréens, en y montrant l'amour qui, à son avis, devait renforcer le message du cinéma national. En 1972 sous son égide a été réalisé le premier film de ce genre, La Fille aux fleurs, basé sur une œuvre écrite par son père dans les années 1930.

    Les Nord-Coréens n'ont entendu la voix de Kim Jong-il qu'une seule fois

    Aujourd'hui, les discours publics de Kim Jong-un sont la norme en Corée du Nord. Mais ce n'est pas de son père que l'actuel dirigeant du pays tient son éloquence. En effet, au cours de ses 17 ans au pouvoir, Kim Jong-il n'a prononcé qu'un seul discours public à l'occasion d'une parade militaire.

    Kim Jong-il souffrait-il d'aérophobie?

    Le précèdent Chef suprême nord-coréen essayait d'éviter les vols en avion, en accordant autant que possible la priorité aux trains. Pendant ses trois déplacements en Russie (en 2001, 2002 et 2011), Kim Jong-il a voyagé en train blindé sur le tracé du Transsiberien.
    Selon Ingolf Kiesow, ancien ambassadeur suédois à Pyongyang, Kim Jong-il avait une cicatrice sur le front lui rappelant un accident d'hélicoptère qui se serait produit en 1976, ce qui pourrait expliquer sa phobie.

    Lire aussi:

    Les réponses aux 10 questions sur Kim Jong-un les plus souvent posées sur Google
    Des morts bizarres, des disparitions inexpliquées: que cache la dynastie Kim?
    L’anniversaire de Kim Jong-un entouré de mystère
    Tags:
    biographie, mystère, secret, cinéma, Kim Jong-il, Kim Il-sung, Kim Jong-un, Pyongyang, Malte, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik