Ecoutez Radio Sputnik
    Un repas KFC

    Des KFC fermés au Royaume-Uni: les Britanniques crient à la fin du monde

    © Sputnik . Natalia Brusnitsina
    International
    URL courte
    16210

    De nombreux restaurants de la chaîne KFC ont été temporairement fermés au Royaume-Uni suite à des problèmes de livraisons de volaille. Ses fidèles clients déplorent cet incident sur la Toile.

    Les filiales de la chaîne de restauration rapide KFC, dont la spécialité est le poulet frit, ont été temporairement fermées dans sept comtés du Royaume-Uni suite à une pénurie de volaille, informe le journal The Independent.

    Des pancartes ont été accrochées aux portes de ces restaurants afin d'informer les clients qu'ils étaient fermés suite à «quelques contretemps de livraisons».

    Cette nouvelle a provoqué l'indignation de nombreux Britanniques, dont ils ont fait part sur la Toile. De nombreux internautes ont même comparé la fermeture des restaurants KFC dans le comté de Somerset à la fin du monde.

    «C'est la fin du monde, pas de poulet frit le samedi soir…»

    «Un séisme au Pays de Galles et KFC en manque de volaille à travers le pays — la soirée de la fin du monde!»

    ​«Vous savez, c'est la fin du monde quand vous ne pouvez pas acheter de KFC du fait qu'ils sont à court de volaille»

    L'administration de la restauration rapide KFC a indiqué qu'il était difficile de livrer de la volaille fraiche à l'ensemble de ses 900 filiales. Le changement des horaires d'ouverture ou de fermeture de certains restaurants s'explique également par la volonté de maintenir la qualité de leurs produits. Le délai au cours duquel KFC entend résoudre ce problème n'a pas été précisé.

    Lire aussi:

    Le sous-sol de ce KFC aux États-Unis cachait une énorme surprise (vidéo)
    Recrudescence des cas d’une forme dangereuse de grippe aviaire en Arabie saoudite
    Les restrictions russes sur les volailles et œufs US et canadiens levées
    Tags:
    restauration rapide, fermeture, Twitter, Inc, KFC, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik