Ecoutez Radio Sputnik
    La fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie

    Un checkpoint dans la Ghouta orientale pilonné par des terroristes, 3 civils blessés

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    0 115

    Des groupes terroristes ont ouvert le feu samedi contre un checkpoint dans la Ghouta orientale, blessant trois civils. Aucun civil n'a pu quitter la zone, selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

    La Ghouta orientale reste le théâtre de provocations de djihadistes, malgré la trêve humanitaire, a affirmé à des journalistes le général Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Aujourd'hui, dans le courant de la journée, la zone où se trouve le checkpoint a essuyé de nouveaux tirs. En outre, de 9h35 à 11h10, le couloir humanitaire a subi quatre attaques à l'arme légère. Trois habitants ont été blessés.»

    Selon M.Zolotoukhine, les terroristes se servent d'un réseau de tunnels sous-terrains pour réaliser leurs provocations. Aucun civil n'est parvenu à sortir de Ghouta orientale ce samedi. Des groupes radicaux continuent à retenir de force la population civile:

    «Les chefs de Jaych al-Islam [interdit en Russie] installent leurs points de commandement et points fortifiés dans des immeubles résidentiels dans les localités de Shafunia et d'Utaya», a ajouté le général.

    Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

    Entre le 27 février et le 1er mars, cette trêve a été violée à de nombreuses reprises par des groupes radicaux qui empêchent les civils de quitter la Ghouta orientale. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les premiers civils, deux enfants, ont réussi à emprunter le couloir humanitaire reliant la Ghouta orientale à Damas, toujours sous les pilonnages.

    Lire aussi:

    Seuls deux enfants ont réussi à quitter la Ghouta orientale en cinq jours de trêve
    Moscou souligne la nécessité d’une opération terrestre dans la Ghouta orientale
    Échec de la 2e trêve humanitaire à cause des pilonnages des combattants dans la Ghouta
    Tags:
    couloir humanitaire, attaque, civils, tunnel, blessés, provocation, population, cessez-le-feu, pilonnage, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik