International
URL courte
Affaire Skripal (128)
13910168
S'abonner

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé qu'elle suspendra tous les contacts de haut niveau prévus avec Moscou suite à l’empoisonnement de Sergueï Skripal.

Ce mercredi, Theresa Mays a promis qu’elle suspendra tous les contacts de haut niveau prévus avec les autorités russes, y compris qu’elle retirera l’invitation envoyée à Sergueï Lavrov pour se rendre à Londres, en raison de l'affaire Skripal.

La première ministre a cependant précisé que le Royaume-Uni ne rompra pas entièrement les relations avec la Russie.

«Il n’est pas dans notre intérêt national de rompre totalement les relations et le dialogue avec la Russie. Mais tenant compte de ce qu'il s’est passé… les relations entre nos pays ne peuvent plus être les mêmes.»

En outre, comme l'a annoncé Theresa May, les hauts fonctionnaires et les membres de la famille royale n’assisteront pas à la Coupe du Monde qui se déroulera en Russie cet été.

Le Royaume-Uni expulse également 23 diplomates russes de son sol. L'ambassade russe à Londres a qualifié cette décision d’inacceptable et à courte vue.

Le 11 mars, la Première ministre britannique Theresa May a accusé la Russie d'implication dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations. Qualifiant l'affaire de «provocation», la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a de son côté estimé que les propos de la Première ministre britannique étaient un «cirque en plein parlement».

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. M. Skripal s'est vu donner l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis lorsque 10 agents russes, dont Anna Chapman, sont rentrés dans leur patrie.

Dossier:
Affaire Skripal (128)

Lire aussi:

Dérives sectaires et crise sanitaire: «Avec l’apparition du Covid-19, la médecine alternative a flambé»
L'Australie va indemniser certains membres de la «génération volée»
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Macron n’a reçu qu’une seule dose de vaccin: est-ce suffisant après le Covid-19?
Tags:
Russie, Royaume-Uni, Sergueï Lavrov, Maria Zakharova, Theresa May, Sergueï Skripal, Mondial 2018, relations bilatérales
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook