International
URL courte
4046
S'abonner

Au milieu de la dégradation des relations entre Moscou et Washington, les autorités d’Elizabeth City, en Caroline du Nord, s’avèrent être opposées à l’installation d’un monument en l’honneur d’aviateurs soviétiques morts pendant la Seconde Guerre mondiale, malgré des accords passés avec la partie russe.

Un monument en l'honneur d'aviateurs soviétiques morts pendant la Seconde Guerre mondiale a provoqué une «mini guerre froide» à Elizabeth City, en Caroline du Nord, annonce l'agence Associated Press.

Le monument de 25 tonnes aurait dû être consacré aux aviateurs qui avaient été entraînés à piloter des hydravions militaires Consolidated PBY Catalina dans le cadre du projet Zèbre, et les avaient ramené en URSS.

L'installation de ce monument avait été approuvée par les autorités de la ville en mai 2017. Sa fabrication a été payée par la partie russe et les frais d'aménagement étaient pris en charge par les Américains. Toutefois, lors du scrutin sur cette question en février dernier, cinq membres du conseil municipal se sont prononcés contre le monument, alors que trois personnes ont soutenu cette initiative.

Selon Anita Hummer, membre du conseil, les tensions actuelles entre Washington et Moscou ont été la principale raison de cette décision.

«Je comprends qu'il s'agisse d'honorer des héros tombés durant la Seconde Guerre mondiale, qu'il y a des soldats américains qui ont participé à cette guerre et ont été enterrés en Russie. Mais les temps sont différents maintenant», a-t-elle déclaré.

L'habitant Rick Boyd a présenté aux autorités municipales une pétition signée par 569 personnes pour soutenir le projet de monument. M.Boyd a ajouté que 200 autres avaient signé la pétition en ligne. Ce moment donne aux Russes et aux Américains une chance de démontrer qu'ils ont travaillé ensemble dans le passé et qu'ils peuvent coopérer à l'avenir, a-t-il déclaré au conseil municipal.

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
guerre froide, soldats, pétition, aviateur, monument, Seconde Guerre mondiale, Washington, Moscou, Caroline du Nord, URSS, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook