International
URL courte
24155
S'abonner

Les autorités britanniques ont refusé de délivrer un visa britannique à la nièce de l'ex-agent double Sergueï Skripal, Victoria, selon la chaîne de télévision britannique BBC qui se réfère à une source au sein du gouvernement.

Victoria Skripal, nièce de l'ex-agent double Sergueï Skripal qui a été retrouvé inconscient aux côtés de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, au Royaume-Uni, se serait vu refuser son visa britannique, relate la BBC se référant à des sources.

Le correspondant diplomatique pour BBC News, James Landale, a publié sur son Twitter que la nièce de Sergueï Skripal, Victoria, n'a pas pu obtenir de visa britannique.

«Apparemment, l'État russe est en train d'essayer d'utiliser Victoria comme un pion», a fait savoir la source. «Si elle est influencée ou contrainte par le Kremlin, elle est devenue une autre victime.»

Après un tel dénouement inattendu, la question est de savoir à quoi ou à qui ce refus de visa pourrait profiter? Ayant déposé, mercredi sa demande de visa à l'ambassade britannique à Moscou, Victoria Skripal a déclaré que son seul objectif était d'«y aller pour ramener Ioulia, au moins elle, en Russie». La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait précédemment déclaré que la Russie espérait que Londres délivrerait rapidement un visa à Victoria Skripal. Victoria Skripal a, par ailleurs, fait remarquer qu'elle gardait actuellement sa «neutralité à l'égard de la Grande-Bretagne et à l'égard de la Russie».

Jeudi, le 5 avril, Ioulia Skripal a fait sa première déclaration depuis l'incident à Salisbury. Elle a fait savoir qu'elle était réveillée depuis une semaine. Ensuite, Victoria a fourni l'enregistrement de la conversation téléphonique avec sa cousine Ioulia à la chaîne russe Rossiya 1. Durant cette conversation Ioulia a parlé de son état de santé et de celui de son père, Sergueï. Selon Ioulia, il allait bien et dormait au moment de cette conversation. Elle a dit à Victoria qu'ils se sentaient bien et qu'aucun d'eux n'avait de «problème insurmontable». Elle a d'ailleurs rajouté qu'ils allaient bientôt quitter l'hôpital.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Le 3 avril le chef du laboratoire de Porton Down a déclaré que les chercheurs n'avaient pas été en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia au Royaume-Uni.

Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury au Royaume-Uni. Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M.Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
«Louis de Funès is back»: quand Jean Castex cherche des lunettes posées sur son nez – vidéo
Tags:
refus de visa, Viktoria Skripal, Sergueï Skripal, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook