Ecoutez Radio Sputnik
    Londre

    La nièce de Sergueï Skripal se serait vu refuser son visa britannique. Pourquoi?

    © AFP 2018 Nillas Hallen
    International
    URL courte
    24155

    Les autorités britanniques ont refusé de délivrer un visa britannique à la nièce de l'ex-agent double Sergueï Skripal, Victoria, selon la chaîne de télévision britannique BBC qui se réfère à une source au sein du gouvernement.

    Victoria Skripal, nièce de l'ex-agent double Sergueï Skripal qui a été retrouvé inconscient aux côtés de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, au Royaume-Uni, se serait vu refuser son visa britannique, relate la BBC se référant à des sources.

    Le correspondant diplomatique pour BBC News, James Landale, a publié sur son Twitter que la nièce de Sergueï Skripal, Victoria, n'a pas pu obtenir de visa britannique.

    «Apparemment, l'État russe est en train d'essayer d'utiliser Victoria comme un pion», a fait savoir la source. «Si elle est influencée ou contrainte par le Kremlin, elle est devenue une autre victime.»

    Après un tel dénouement inattendu, la question est de savoir à quoi ou à qui ce refus de visa pourrait profiter? Ayant déposé, mercredi sa demande de visa à l'ambassade britannique à Moscou, Victoria Skripal a déclaré que son seul objectif était d'«y aller pour ramener Ioulia, au moins elle, en Russie». La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait précédemment déclaré que la Russie espérait que Londres délivrerait rapidement un visa à Victoria Skripal. Victoria Skripal a, par ailleurs, fait remarquer qu'elle gardait actuellement sa «neutralité à l'égard de la Grande-Bretagne et à l'égard de la Russie».

    Jeudi, le 5 avril, Ioulia Skripal a fait sa première déclaration depuis l'incident à Salisbury. Elle a fait savoir qu'elle était réveillée depuis une semaine. Ensuite, Victoria a fourni l'enregistrement de la conversation téléphonique avec sa cousine Ioulia à la chaîne russe Rossiya 1. Durant cette conversation Ioulia a parlé de son état de santé et de celui de son père, Sergueï. Selon Ioulia, il allait bien et dormait au moment de cette conversation. Elle a dit à Victoria qu'ils se sentaient bien et qu'aucun d'eux n'avait de «problème insurmontable». Elle a d'ailleurs rajouté qu'ils allaient bientôt quitter l'hôpital.

    Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Le 3 avril le chef du laboratoire de Porton Down a déclaré que les chercheurs n'avaient pas été en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia au Royaume-Uni.

    Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury au Royaume-Uni. Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M.Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

    Lire aussi:

    Moscou réagit aux spéculations de Londres sur l'influence du Kremlin sur Victoria Skripal
    L’enregistrement téléphonique de Ioulia Skripal et sa cousine divulgué
    Moscou: que cherche Londres en cachant les Skripal et en refusant de coopérer?
    Tags:
    refus de visa, Viktoria Skripal, Sergueï Skripal, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik