International
URL courte
7250
S'abonner

L'évacuation des radicaux de Douma a repris comme cela avait été convenu ce dimanche et les premiers bus transportant à leur bord des islamistes et membres de leurs familles ont quitté la ville. Parallèlement, les premiers otages des radicaux ont été libérés.

Les premiers bus transportant des membres de Jaych al-Islam et de leurs familles ont quitté Douma, dernier bastion des radicaux dans la Ghouta orientale, a annoncé le ministère russe de la Défense.

«L'évacuation des radicaux de Jaych al-Islam de la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, a débuté. Les premiers bus avec des radicaux et membres de leurs familles ont traversé le point de passage près de la localité de Moukhayam al-Wafidine», indique la source dans un communiqué.

Au total, plus de 8.000 islamistes et quelque 40.000 membres de leurs familles doivent quitter cette ville de la banlieue est de Damas.

Parallèlement, l'agence Sana précise que le premier groupe de personnes retenues en otage par les radicaux a été libéré.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le ministère russe de la Défense avait convenu avec les nouveaux chefs de Jaych al-Islam d'un cessez-le-feu, du désarmement de ce groupe extrémiste et de la reprise de l'évacuation de Douma. À cette fin, 100 bus ont été envoyés dans cette ville de la Ghouta orientale.

Commentant les allégations au sujet d'une prétendue attaque chimique qui aurait eu lieu samedi soir à Douma, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie avait pointé qu'une série de pays occidentaux cherchaient à torpiller cette opération d'évacuation des radicaux.

Lire aussi:

Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Point sur le Covid-19: la Russie dépasse le seuil des 10.000 cas
Covid-19: audition de Christophe Castaner par la mission d'information de l'Assemblée nationale
Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Tags:
otage, libération, bus, radicaux, évacuation, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Ghouta orientale, Douma, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook