Ecoutez Radio Sputnik
    Homs (image de démonstration)

    Une base aérienne syrienne visée par des missiles dont la majorité a été interceptée

    © Sputnik . Mikhaïl Alaetdin
    International
    URL courte
    398712

    La base aérienne syrienne Tiyas, également appelée T-4, située à l’est de la province de Homs, a été attaquée par des missiles, a communiqué l’agence Sana, se référant à son correspondant.

    Plusieurs missiles ont frappé tôt lundi matin une base aérienne de l'armée syrienne dans le gouvernorat de Homs, a annoncé l'agence de presse Sana, se référant à son correspondant.

    «La base aérienne T-4 a été attaquée par quelques missiles. Il n'est pas exclu qu'il s'agisse d'une agression de la part des États-Unis», a communiqué l'agence.

    L'armée syrienne a ouvert le feu pour intercepter ces missiles.

    Comme l'indique la chaîne de télévision Al Mayadeen, les missiles ont été lancés depuis la Méditerranée à travers le territoire libanais.

    Par la suite, une source informée a communiqué à Sputnik que les systèmes antimissiles de l'armée syrienne ont abattu la majorité des missiles visant la base. Selon le correspondant de Sputnik, cette attaque n'a pas fait de victimes. Cependant, l'agence Sana a fait état de plusieurs morts et de blessés.

    De son côté, le Pentagone a assuré que les États-Unis «ne mènent pas de frappes aériennes en Syrie pour le moment».

    Le président Donald Trump a promis dimanche de faire payer «le prix fort» aux autorités syriennes pour un présumé bombardement chimique, qui aurait eu lieu le samedi 7 avril à Douma.

    Le lendemain, la diplomatie russe a qualifié d'«intox» ces informations. Le ministère a ajouté que les Casques blancs, cités comme étant l'une des sources de cette information, «ont à plusieurs reprises été pointés du doigt pour leurs liens avec les terroristes».

    Le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Iouri Evtouchenko, a rappelé dimanche que l'opération sur le retrait des radicaux du groupe Jaych al-Islam de la ville syrienne de Douma commençait le 8 avril. Selon lui, certains pays occidentaux entreprennent des mesures pour perturber cette opération, en utilisant le thème de l'utilisation d'armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes.

    Lire aussi:

    Attaque chimique présumée à Douma: Damas dénonce le même «vieux refrain»
    Moscou: aucune arme chimique n'a été utilisée à Douma
    Retrouvez la vidéo de l’attaque de missiles contre la base syrienne de Homs
    Tags:
    base aérienne, attaque, missiles, Homs, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik