Ecoutez Radio Sputnik
    USS Harry S.Truman

    Un groupe naval US dirigé par un porte-avions aurait mis le cap sur la Méditerranée

    © REUTERS / U.S. Navy / Anthony Flynn
    International
    URL courte
    14523178

    Plusieurs destroyers américains et le porte-avions USS Harry S.Truman sont sur le point de partir pour une mission en Europe et au Proche-Orient, d'après le journal Stars And Stripes.

    Un groupe naval américain dirigé par le porte-avions USS Harry S.Truman mettra le cap mercredi sur la Méditerranée, a affirmé le journal américain Stars and Stripes.

    «Le groupe dirigé par l'USS Harry Truman quittera mercredi la base navale de Norfolk, en Virginie, pour être déployé au Moyen-Orient et en Europe», a indiqué le journal.

    Selon le journal, le groupe fort de 6.500 marins comprend également le croiseur USS Normandy et les destroyers USS Arleigh Burke, USS Bulkeley, USS Forrest Sherman et USS Farragut. Les destroyers USS Jason Dunham et USS The Sullivans rejoindront le groupe de frappe plus tard, d'après un communiqué de la Navy cité par le journal.

    L'information sur le départ d'un groupe naval arrive après que le Président Trump a promis de prendre des mesures en réaction à l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma. 

    Selon le communiqué de l'US Navy, la mission des navires de guerre comprendra «des opérations de sécurité maritime et des efforts de coopération avec les alliés et les partenaires». Les navires «renforceront la présence navale [des États-Unis, ndlr] en Europe et au Moyen-Orient».

    Lire aussi:

    Quelles armes la Russie et les États-Unis pourront-ils utiliser en Syrie?
    Le porte-avions américain Harry Truman part pour la Syrie (vidéo)
    Le porte-avions USS Carl Vinson quitte la mer du Japon
    Tags:
    groupe naval, USS The Sullivans, USS Farragut, USS Forrest Sherman, USS Bulkeley, USS Arleigh Burke, USS Harry S.Truman, USS Jason Dunham, Stars And Stripes, Méditerranée, Proche-Orient, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik