Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone

    Le Pentagone réagit aux propos de Trump sur l’attaque américaine contre la Syrie

    © AP Photo / Jack Mueller
    International
    URL courte
    5711201

    Après que Donald Trump a promis à la Russie sur Twitter une attaque imminente de missiles américains contre la Syrie, le Pentagone s’est aussi exprimé à ce sujet.

    Le département américain de la Défense a réagi mercredi à la déclaration de Donald Trump sur une attaque de missiles américains contre la Syrie.

    «Nous ne commentons pas les actions militaires à venir», a indiqué le porte-parole du Pentagone Eric Pahon avant d’appeler à s’adresser à la Maison-Blanche pour tout commentaire concernant le message de M.Trump sur Twitter.

    Il a toutefois noté que la présumée attaque chimique perpétrée dans la ville syrienne de Douma, «impliquait une réponse internationale immédiate».

    La chaîne de télévision NBC a plus tard annoncé, se référant au chef du Pentagone James Mattis, que les États-Unis analysaient toujours les données sur l'attaque chimique présumée de Douma, mais que les militaires étaient prêts à agir si le Président Trump donne un ordre approprié.

    «Nous sommes en train d'étudier les données de renseignement, les nôtres et celles de nos alliés […]. Nous sommes prêts à fournir les options militaires si elles semblent appropriées, comme le Président l'a estimé», a indiqué M.Mattis.

    Le Président Trump a adressé mercredi à Moscou un tweet agressif, invitant les forces russes déployées sur le sol syrien à «être prêtes» à contrer les missiles américains, alors que les tensions  autour de la Syrie s’exacerbent. Il avait précédemment promis une réponse «forte» visant à faire «payer» le dirigeant syrien Bachar el-Assad et ses alliés, dont Moscou et Téhéran, pour la présumée attaque chimique de Douma.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    attaque de missiles, attaque chimique, missiles, Pentagone, James Mattis, Eric Pahon, Donald Trump, Douma, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik