International
URL courte
17561
S'abonner

Les troupes gouvernementales syriennes ont mené à bien une opération militaire visant à reprendre le contrôle de la ville de Douma qui était le dernier bastion des radicaux dans la Ghouta orientale, a annoncé un commandant de l’armée syrienne citée par Sana.

Les hommes de l'armée gouvernementale syrienne sont parvenus à établir totalement leur contrôle de la ville de Douma, qui demeurait jusqu'à maintenant le dernier bastion des radicaux dans la Ghouta orientale, a déclaré un commandant de l’armée syrienne cité par l’agence Sana.

«Tous les terroristes ont quitté Douma, la dernière enclave qu'ils tenaient encore dans la Ghouta orientale», a rapporté l’agence se référant au commandant.

Selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Douma est à présent vidée des radicaux qui l'occupaient. Les derniers 3 976 extrémistes ont quitté la ville avec leurs familles le 13 avril.

«Hier, les derniers 3 976 radicaux et leurs proches, qui avaient exprimé la volonté de quitter Douma, ont été transportés dans 107 bus. Le retrait des radicaux de la ville est complètement achevé. Au total, 21 125 radicaux avec les membres de leurs familles ont dû abandonner Douma», a annoncé dans un communiqué le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Youri Evtouchenko.

Le gouvernement syrien a lancé le 18 février une opération visant à libérer la Ghouta orientale. Douma demeurait la dernière localité de la région sous le contrôle du groupe Jaych al-Islam.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Le pays vers lequel a fui l’ex-roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Val-de-Marne: une patrouille tombe sur 13 kg de cannabis, de la cocaïne et 56.000 euros
Tags:
reprise du contrôle, libération, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Douma, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook