International
URL courte
16033
S'abonner

Ces prises de vue faites juste après le raid aérien meurtrier au Yémen dirigé par la coalition saoudienne ne laissent pas indifférentes. Sur la vidéo, on voit des morceaux de corps humains éparpillés, au milieu des quelles se trouve un jeune garçon collé au corps de son père mort. N’est-ce pas le visage épouvantable de la guerre?

Ces images déchirantes prises après le raid aérien effectué par les Saoudiens contre des noces au Yémen dimanche dernier, montrent un jeune garçon accroché au corps de son père décédé lors de l'attaque.

Ces prises de vue ont été filmées juste après les frappes dans un village isolé de la province de Hajjah, au nord-ouest du pays. Apparemment âgé de sept ou huit ans, le garçon saisit fermement le corps d'un homme, tire sa chemise et répète sans cesse «non, non, non» alors que les secouristes tentent de l'emmener.

Les personnes sur le terrain ont confié à Ruptly que le garçon répétait que son père était en train de dormir, qu'il allait bientôt se réveiller et l'emmener dans leur village, non loin de celui qui avait été bombardé.

Un mariage dans le nord-ouest du Yémen a été endeuillé dimanche soir par des raids aériens qui ont tué au moins 20 personnes et en ont blessées 40 autres. Les rebelles du mouvement chiite Houthi, qui contrôlent la région, ont attribué ces frappes à la coalition menée par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen. Les raids ont touché la localité de Bani Qais dans la province de Hajja.

Ce n'est pas la première fois que des noces au Yémen sont touchées par des bombardements imputés à la coalition: 131 personnes avaient ainsi été tuées dans la région de Mokha (sud-ouest) en septembre 2015 et 28 dans la province de Dhamar (centre) en octobre 2015, rappelle l'AFP. En octobre 2016, un raid aérien avait fait 140 morts lors d'une cérémonie funéraire dans la capitale Sanaa.

Le conflit yéménite a fait plus de 10.000 morts et a entraîné le déplacement de plus de deux millions d'habitants, plaçant le pays au bord de la famine, d'après les Nations unies.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Éric Drouet exfiltré du Salon de l’Agriculture lors de la visite de Macron – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Valérie Boyer: «120 agressions au couteau par jour en France, c’est monstrueux!»
Tags:
père, garçon, Houthis, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook