Ecoutez Radio Sputnik
    Ilots Dokdo, ou Takeshima

    Un dessert controversé avec la carte d’une Corée unie: Tokyo indigné

    © AP Photo / Korea Pool
    International
    URL courte
    4192

    Le Japon proteste contre la représentation d’îlots litigieux contrôlés de facto par la Corée du Sud et revendiqués par Tokyo sur un dessert qui sera servi lors du sommet intercoréen.

    Tokyo a protesté auprès de Séoul face à la création d'un dessert représentant des îlots litigieux en mer du Japon, à savoir les rochers Liancourt, (Dokdo en coréen ou Takeshima en japonais), qui doit être servi lors du prochain sommet intercoréen, relatent les médias japonais.

    ​«À la lumière de notre position sur les droits territoriaux sur les îlots Takeshima, c'est inadmissible et regrettable», a commenté le directeur du Bureau Asie et Océanie du ministère japonais des Affaires étrangères, Kenji Kanasugi. La note de protestation a été remise à l'ambassade de Corée du Sud à Tokyo et au ministère sud-coréen des Affaires étrangères, selon lui.

    Le sommet intercoréen, avec la participation des dirigeants des deux Corées Moon Jae-in et Kim Jong-un, est prévu pour le 27 avril. La partie sud-coréenne a présenté son menu de la rencontre. Les deux chefs d'État mangeront pour le dessert une mousse à la mangue avec une tablette de chocolat blanc sur laquelle est dessinée, en bleu, la carte d'une Corée unie avec les rochers Liancourt inclus dans son territoire.

    Ce petit groupe d'îlots est contrôlé de facto par la Corée du Sud mais reste revendiqué par le Japon, faisant l'objet d'un contentieux non résolu entre les deux pays.

    Lire aussi:

    Mauvaise blague? Le Premier ministre japonais a dû manger dans une chaussure en Israël
    Pourquoi le Président sud-coréen a téléphoné à Poutine après le sommet avec Kim?
    Les chefs des deux Corées se sont à nouveau rencontrés à la frontière
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik