Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Nucléaire: Pyongyang s’ouvre-t-il aux observateurs internationaux?

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    255

    Après le sommet intercoréen, la Corée du Nord a accepté de détruire ses missiles et de montrer son arsenal nucléaire aux observateurs internationaux, selon un journal japonais.

    La Corée du Nord donnera pour la première fois l'accès aux observateurs internationaux à ses armements nucléaires et se dit prête à détruire ses missiles intercontinentaux, a fait savoir le journal japonais Asahi Shimbun.

    Trois collaborateurs de la CIA et spécialistes en physique nucléaire se sont rendus en Corée du Nord fin avril pour y rester à peu près une semaine. Résultat: la Corée du Nord a consenti à détruire ses missiles intercontinentaux et à donner l'accès à son potentiel nucléaire. Dans le même temps, les délais de destruction des armes nucléaires et le matériel que Pyongyang pourrait obtenir en échange font encore l'objet de discussions, selon le journal.

    L'annonce de la dénucléarisation totale de la péninsule coréenne a été l'une des plus importantes lors de la déclaration conjointe de Séoul et de Pyongyang à l'issue du sommet intercoréen du 27 avril 2018.

    Kim Jong-un est devenu le premier dirigeant nord-coréen à franchir la ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule. La première réunion avec le Président sud-coréen Moon Jae-in s'est déroulée dans la partie sud-coréenne de la zone démilitarisée. Les dirigeants des deux Corées ont examiné les questions dont dépend l'amélioration des relations Nord-Sud, ainsi que la dénucléarisation nord-coréenne et les perspectives de réunification.

    Lire aussi:

    Sommet intercoréen: les dirigeants du Sud et du Nord ont signé une déclaration commune
    Kim Jong-un avoue un grave problème de son pays au Président sud-coréen
    Synchronisez vos montres! Pyongyang rejoint le fuseau horaire de Séoul
    Tags:
    observateurs, nucléaire coréen, nucléaire, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik