Ecoutez Radio Sputnik
    Derna

    Les forces du maréchal Haftar lancent une offensive pour libérer Derna des terroristes

    © AFP 2018 STRINGER
    International
    URL courte
    0 210

    Une opération militaire visant à libérer des terroristes la ville libyenne de Derna devrait être lancée prochainement par les forces du maréchal Haftar. Les habitants de la ville sont prévenus de la nécessité d'observer les mesures de sécurité.

    Le maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, a annoncé lundi le lancement d'une opération militaire visant à libérer la ville de Derna, sous la coupe de groupes islamistes et djihadistes depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

    «L'heure zéro a sonné pour la libération de Derna», a déclaré le maréchal Haftar, qui a précisé que ses forces avaient commencé à pilonner les «bastions des terroristes» dans cette ville située à plus de 1.000 km à l'est de la capitale Tripoli.

    Selon Ahmad al-Mismari, porte-parole de l'armée nationale libyenne, les habitants de la ville sont prévenus de la nécessité d'observer les mesures de sécurité.

    Derna est sous le contrôle du Conseil de la Choura des Moujahidines, une coalition hétéroclite de milices islamistes et djihadistes, notamment proches d'Al-Qaïda*, qui sont hostiles à la fois à Haftar et à Daech*.

    Cette ville était tombée en 2014 sous la coupe de Daech*, qui en avait été chassé en juillet 2015 par cette coalition, à l'issue de combats meurtriers, rappelle l'AFP.

    Les forces du maréchal Haftar assiègent depuis plusieurs mois cette ville côtière de 150.000 habitants. Elles y conduisent régulièrement des raids aériens contre les positions présumées des djihadistes.

    *organisation interdite en Russie

    Lire aussi:

    En Libye, le maréchal Haftar annonce la libération de Derna
    Les forces du maréchal Haftar frappent des terroristes au cœur de Derna
    Les troupes du maréchal Khalifa Haftar libèrent la porte occidentale de Derna
    Tags:
    offensive, Khalifa Haftar, Tripoli (Libye), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik