Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Sénateur russe: Trump «fait un pas vers sa guerre» contre l’Iran

    © AP Photo / Manuel Balce Ceneta, File
    International
    URL courte
    13639

    En se retirant de l’accord avec l’Iran, les États-Unis se rapprochent d’une guerre contre ce pays, a déclaré le sénateur russe Alexeï Pouchkov. Selon lui, Donald Trump est en quête de «sa propre guerre» à l’instar de ces prédécesseurs.

    Le sénateur russe Alexeï Pouchkov a qualifié le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien d'un pas de Donald Trump vers une guerre contre l'Iran.

    «[Donald] Trump a tellement hâte de se retirer de l'accord avec l'Iran comme s'il voulait déclencher une guerre contre ce pays le plus vite possible. Chaque Président américain depuis ces 20 dernières années a eu sa guerre, [George W.] Bush en a même eu deux. [Donald] Trump revient sur la doctrine de Bush à l'égard de l'Iran. Il a fait un pas vers sa guerre», a écrit M.Poushkov sur sa page Twitter.

    Mardi le Président américain a annoncé sa décision de retirer les États-Unis de l'accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien. Le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1: les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni) et l'Allemagne, ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran. Le locataire de la Maison-Blanche a également annoncé le rétablissement de toutes les sanctions levées suite à l'adoption de cet accord.

    Lire aussi:

    Un homme politique iranien se prononce sur les capacités intellectuelles de Trump
    Laisser partir: un responsable iranien sur le sort des entreprises pétrolières étrangères
    La politique de Washington sur l'Iran pourrait ouvrir «une nouvelle boîte de Pandore»
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Donald Trump, Alexeï Pouchkov, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik