Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Nucléaire iranien: il faut «défendre de concert les intérêts légitimes» Russie-Europe

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    11552

    «Autant que la Russie et que les autres parties à cet accord, les Européens ont aussi des intérêts légitimes (…). Nous devons donc défendre conjointement les intérêts légitimes de chacun d'entre nous», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères en commentant le retrait des USA de l'accord sur le nucléaire iranien.

    Les pays européens ainsi que la Russie ont leurs propres intérêts légitimes dans l'accord nucléaire sur l'Iran, intérêts qu’il est indispensable de défendre ensemble, a déclaré Sergueï Lavrov.

    «Autant que la Russie et que les autres parties à cet accord, les Européens ont aussi des intérêts légitimes qui sont fixés par cet accord et approuvés par le Conseil de sécurité. Nous devons donc défendre conjointement les intérêts légitimes de chacun d'entre nous», a rappelé le chef de la diplomatie russe.

    Alors que Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis de l’accord JCPOA de 2015 et le rétablissement des sanctions américaines contre l’Iran, Jean-Yves Le Drian a déclaré que l’accord sur le nucléaire iranien n’était «pas mort».

    Dimanche soir, une conversation téléphonique sur fond du retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien a eu lieu entre Emmanuel Macron et Donald Trump.

    Une négociation serrée s'annonce donc entre les pays européens et les États-Unis: la France ainsi que ses alliés européens ont annoncé vouloir continuer à appliquer l'accord sur le nucléaire iranien malgré le retrait américain. De son côté, Téhéran a assuré que le pays respecterait ses obligations si les entreprises européennes continuaient leurs échanges avec l'Iran.    

     

    Lire aussi:

    Oubliez le groupe 5+1, l’Iran met en avant le format 4+1
    Une semaine après la sortie des USA de l’accord nucléaire iranien, Macron appelle Poutine
    La France s’exprime sur l’avenir de l’accord nucléaire iranien
    Tags:
    accord, nucléaire, Sergueï Lavrov, Europe, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik