Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Gaza

    L'Onu accuse Israël de garder en cage les Gazaouis «de leur naissance à leur mort»

    © REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)
    9212

    Intervenant à l’Onu, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme a qualifié d’«horrible» les événements qui se sont déroulés cette semaine dans la bande de Gaza et a accusé l’État hébreu de garder en cage les Gazaouis.

    Israël prive de leurs droits les quelques deux millions d'habitants de la bande de Gaza et les «garde en cage dans un bidonville de leur naissance à leur mort», a déclaré vendredi Zeid Ra'ad al-Hussein, le Haut-Commissaire des Nations-unies pour les droits de l'homme (HCDH).

    «Les événements horribles qui se sont déroulés cette semaine n'ont mis personne en sécurité. Mettez fin à l'occupation et la violence et l'insécurité disparaîtront en grande partie», a-t-il déclaré lors de l'ouverture d'une session extraordinaire du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu, cité par Reuters.

    Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté le 14 mai à la frontière avec l'État hébreu contre l'inauguration à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière israélienne.

    Selon le dernier bilan disponible, 61 Palestiniens ont été tués et plus de 2.700 autres ont été blessés par des soldats israéliens.

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)

    Lire aussi:

    L'Égypte ouvre sa frontière avec la bande de Gaza pour un mois
    Macron commente la situation à Gaza dans un entretien téléphonique avec Netanyahu
    Détruire Israël? Netanyahu appelle les Palestiniens à «jeter aux oubliettes» cette idée
    Tags:
    accusations, condamnation, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Zeid Ra'ad al-Hussein, Israël, Gaza
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik