Ecoutez Radio Sputnik
    Police à Amesbury

    Moscou: le deuxième empoisonnement au Royaume-Uni est dangereux pour tous les Européens

    © Sputnik . Justin Griffiths-Williams
    International
    URL courte
    10180

    La mort par empoisonnement d’une Britannique, victime avec son conjoint d’une substance toxique, représente un danger pour tous les habitants d‘Europe, estime le porte-parole du Kremlin.

    Le Kremlin regrette le décès de la Britannique intoxiquée à Amesbury par une substance inconnue et est profondément préoccupé par cet épisode; le deuxième incident d'empoisonnement au Royaume-Uni constitue une menace non seulement pour les Britanniques mais aussi pour tous les Européens, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

    «Nous regrettons évidemment le décès de la ressortissante britannique. Nous sommes toujours profondément préoccupés par les manifestations continues de ces substances toxiques sur le territoire britannique. Nous estimons que cela représente certainement un danger, non seulement pour les Britanniques mais aussi pour le reste des Européens», a-t-il indiqué.

    Et de rappeler que la Russie, «en raison du grand danger de ces manifestations, a dès le début proposé à ses vis-à-vis britanniques une coopération dans l'enquête sur les circonstances de l'incident de Salisbury». «Malheureusement, nous n'avons pas trouvé de réciprocité en ce sens», a-t-il regretté.

    La Britannique Dawn Sturgess, intoxiquée à Amesbury après avoir été exposée à une «substance inconnue» le 4 juillet, est décédée dimanche à l'hôpital de Salisbury, a annoncé la police dimanche soir. Scotland Yard a lancé une enquête pour meurtre après une intoxication par un agent innervant.

    Amesbury est une ville voisine de Salisbury, où, le 4 mars dernier, l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille avaient été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique Theresa May avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement. La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Sergueï Skripal et sa fille ont quitté l'hôpital, respectivement en mai et en avril.

    Lire aussi:

    La femme intoxiquée à Amesbury est décédée à l'hôpital
    La Défense UK rend la Russie responsable du décès de la femme intoxiquée à Amesbury
    L’homme empoisonné par un agent innervant à Amesbury a repris conscience
    Tags:
    empoisonnement, Dmitri Peskov, Amesbury, Russie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik