Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée syrienne près de la frontière jordanienne dans la province de Deraa

    Adieux aux armes: à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    131163

    Dans le cadre du cessez-le-feu, plusieurs groupes de radicaux syriens ont remis 26 chars et des centaines d’armes légères aux forces gouvernementales dans la province de Deraa au cours des deux dernières semaines, a déclaré le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

    La paix revient dans la province de Deraa: les radicaux syriens ont accepté à remettre à l'armée syrienne 26 chars et des centaines d'armes légères au cours des deux dernières semaines, a annoncé le général Alexei Tsygankov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

    Province syrienne de Deraa (image d'illustration)
    © Sputnik . Bassem haddad
    Selon lui, environ 300 fusils d'assaut et mitrailleuses, plus de 30 mortiers, y compris artisanaux, obusiers, missiles antichars, plus de 80 lance-grenades antichars portatifs, ainsi que 21 chars T-55 et cinq chars T-72 ont été remis dans les communautés de Busra, Anhul, Deraa, Tafas et Nasib.

    «Le centre russe pour la réconciliation des parties en conflit continue à persuader les radicaux de déposer les armes dans le cadre du processus du cessez-le-feu, et avant tout les armes lourdes. Grâce au fait que la majorité des commandants de terrain ont compris la futilité de la lutte armée, ils prennent des décisions raisonnables et équilibrées, en sauvant de nombreuses vies humaines et en sauvant les villes de la destruction», a déclaré M.Tsygankov.

    Après inspection par les troupes d'ingénierie syriennes, l'équipement, s'il répond aux exigences pertinentes, sera utilisé par l'armée syrienne.

    Les radicaux qui ont déposé leurs armes ont entamé des négociations avec l'armée syrienne sur un règlement pacifique, par l'intermédiaire du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit. Beaucoup d'entre eux expriment le désir de retrouver une vie paisible, tandis que certains sont même prêts à rejoindre les rangs de l'armée syrienne.

    «Je me souviens de la façon dont nous vivions avant, et nous ne voulons plus la guerre, nous voulons retrouver une vie comme avant, nous acceptons les propositions de toutes les parties, l'armée syrienne, votre armée [russe, ndlr]. Pour sortir de la situation que nous avons maintenant. Afin que nos compatriotes puissent revenir à une vie normale, se tenir fermement sur leurs pieds et ne pas avoir peur de quoi que ce soit. J'espère que lorsque nous aurons abandonné nos armes, nous pourrons vivre comme tous nos voisins», a raconté aux journalistes l'un de ces radicaux.

    De nombreux sites au sud-est de la ville de Deraa, à la frontière jordano-syrienne, depuis longtemps contrôlés par les radicaux, ont été libérés par l'armée syrienne.

    Lire aussi:

    Peur permanente imposée par les radicaux à Deraa: un ex-prisonnier syrien raconte
    Comment des militaires russes participent-ils au retrait de radicaux de Deraa libérée?
    Progression rapide de l’armée syrienne dans le gouvernorat de Deraa: un général explique
    Tags:
    armes légères, char, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Deraa, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik