Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan intervient devant ses partisans à Istanbul (archive photo)

    Invitation d’Erdogan au sommet des BRICS: est-une chance pour l’économie turque?

    © REUTERS / Murat Cetinmuhurdar/ Presidential Palace
    International
    URL courte
    Xe sommet des Brics à Johannesbourg (16)
    9603

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a été invité à titre d’hôte de marque au sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui se déroulera du 25 au 27 juillet à Johannesburg. Un économiste et un journaliste turcs ont commenté pour Sputnik les perspectives de coopération entre les BRICS et la Turquie.

    Bien qu'il soit sans doute prématuré de parler de l'adhésion de la Turquie au groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) dans un proche avenir, rien ne l'empêche à moyen terme, a estimé l'économiste Toğrul İsmayil dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Créé par de grands pays à économies émergentes, le groupe des BRICS joue un très grand rôle en tant que groupement alternatif. L'invitation du Président turc à titre d'hôte de marque au sommet des BRICS est tout à fait naturelle et attendue», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'expliquer que la Turquie déployait des efforts considérables pour se retrouver parmi les pays possédant un grand poids sur l'arène internationale.

    «Elle ne cesse de conforter ses positions et cherche des voies de coopération alternatives. Par ailleurs, la Turquie est en bons termes avec tous les pays du groupe BRICS», a relevé l'économiste.

    Il a rappelé qu'Ankara cherchait à commercer avec ses partenaires, en utilisant sa monnaie nationale.

    BRICS. Photo d'archive
    © Sputnik . Alexei Druzhinin

    «On sait que les négociations sur cette question sont en cours entre la Turquie et la Russie. En outre, Ankara envisage un éventuel passage à la devise nationale dans son commerce avec la Chine. Ce sont des pas dans la bonne direction parce qu'ils peuvent conforter encore plus les positions de la Turquie», a résumé M. İsmayil.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, le journaliste Okay Deprem, a noté que l'invitation du Président Erdogan au sommet des BRICS était symbolique pour la stratégie de la Turquie visant à conforter ses positions et à renforcer son influence dans la région.

    «Tôt ou tard, les BRICS entreront dans une phase d‘élargissement. Il s'agirait par conséquent d'accepter dans ce groupe des pays émergents faisant partie du G20, et en premier lieu de la Turquie. […] Les BRICS se transforment progressivement en alliance économique et commerciale mondiale de tout premier ordre», a conclu M. Deprem.

    Dossier:
    Xe sommet des Brics à Johannesbourg (16)

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Castaner n'exclut pas que la police soit à l'origine de la disparition d'un fêtard à Nantes
    Tags:
    commerce, monnaie nationale, invitation, sommet, Sputnik, BRICS, Okay Deprem, Toğrul İsmayıl, Recep Tayyip Erdogan, Chine, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik