Ecoutez Radio Sputnik
    Feux en Grèce

    Comme après un bombardement: des témoins racontent les feux en Grèce

    © REUTERS / Costas Baltas
    International
    URL courte
    561
    S'abonner

    Il est impossible d’oublier les feux de forêt en Grèce et les paysages détruits comme par des bombardements, ont déclaré à Sputnik des témoins de cette catastrophe qui a coûté la vie à des dizaines de personnes et en a blessé près de 180.

    Les feux de forêt qui ravagent le sud-est de la Grèce ont fait près de 70 morts et plus de 180 blessés. Le chef de l'organisation des Samaritains Yannis Makris a raconté à Sputnik ce qu'il avait vu dans le port de Rafina qui accueille des sinistrés.

    «C'est une image qui ne pourra s'effacer de ma mémoire», a déclaré M.Markis.

    Des personnes âgées, des gens avec des brûlures et des difficultés respiratoires arrivaient à Rafina, a-t-il ajouté. Malheureusement, il y a eu des victimes. Des secouristes ont notamment découvert 26 corps carbonisés près du village de Mati.

    «Nous sommes choqués. […] Il est difficile de se contrôler quand on voit des gens brûlés», a souligné Yannis Makris.

    Selon lui, le feu progressait vers la plage à travers une zone recouverte de végétation et le vent soufflait fort. Les gens ne comprenaient pas ce qu'il se passait.

    «Quand nous voyons le feu approcher, nous ne pouvons rien sauver», a déclaré M.Markis.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Makis Tsiugris, le président de l'Association des pompiers-volontaires, qualifie la situation en Grèce de tragédie.

    «La zone [de Mati, ndlr] semble avoir été bombardée. […] Je suis dans l'équipe de pompiers depuis l'âge de 19 ans, mais je n'ai jamais rien vu une chose pareille», a-t-il constaté.

    M.Tsiugris et ses collègues ont été les témoins de grandes destructions.

    «La majorité des maisons sont détruites, des centaines de voitures bloquent les rues et empêchent les gens de fuir et, donc, provoquent la panique», a-t-il indiqué.

    Selon lui, c'est la panique qui a causé un bilan si important de victimes. Beaucoup de gens sont restés prisonniers de leurs maisons où ils ont trouvé leur mort.

    «Les recherches continuent parce qu'il y a des disparus. Nous avons encore beaucoup de travail», a ajouté l'interlocuteur de Sputnik.

    Ceux qui étaient sur la plage se sont également retrouvés dans une situation très effrayante.

    «Le feu a atteint la plage. Beaucoup de gens ont perdu connaissance à cause de la fumée épaisse. Certains se jetaient à la mer pour sauver leur vie. C'était une situation hors norme. Je n'ai jamais vu cela dans ma vie», a conclu Makis Tsiugris.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    PSG - Galatasaray: des heurts près du Parc des Princes, un blessé - vidéos
    «On va durcir»: le plan d’action des policiers après les annonces de Philippe - vidéos
    OPEX: l’armée française engagée dans des missions de plus en plus violentes
    Tags:
    victimes, catastrophe naturelle, cataclysme, catastrophe, incendie de forêt, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik