Ecoutez Radio Sputnik
    La ville syrienne de Deraa

    Des anciens opposants syriens côte à côte avec l'armée syrienne contre Daech (vidéo)

    © AFP 2019 Mohamad Abazeed
    International
    URL courte
    8360

    Des anciens combattants de l’Armée syrienne libre (ASL) ont rejoint les forces gouvernementales et participent actuellement aux combats dans la province de Deraa, annoncent des médias locaux.

    D'après des informations d'al-Masdar, des combattants qui ont quitté les rangs de l'ASL ont intégré les troupes gouvernementales.

    Dans le gouvernorat de Deraa, un reporter de terrain russe a relaté la participation des radicaux dans les combats contre Daech aux côtés de l'armée syrienne, écrit le journal.

    Les combattants du groupe Shabab al-Sunna luttent actuellement contre l'organisation terroriste Daech* dans la région de la vallée de Yarmuk, rapporte le média.

    Selon les données de l'armée syrienne, plus de 500 personnes ont rejoint les forces gouvernementales.

    Fin juin, l'armée syrienne a lancé une offensive contre les rebelles dans le sud de la Syrie, à la suite de sa victoire dans la capitale, Damas. Sous l'égide de la Russie, des accords de réconciliation ont été conclus dans plusieurs régions, permettant à l'armée de récupérer de nombreuses zones sans combattre.

    Les militaires de l'armée syrienne ont libéré le 28 juillet du joug de l'organisation terroriste Daech* huit villages situés dans la vallée de Yarmouk, dans la banlieue nord-ouest de Deraa, a informé l'agence Sana.

    Des unités de l'Armée syrienne libre ont également rejoint fin juin les troupes de Damas pour combattre Daech.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les enquêteurs privilégieraient une nouvelle hypothèse sur l’incendie de Notre-Dame
    Incident entre Marines française et chinoise dans le détroit de Taïwan
    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Tags:
    opposition armée, Armée syrienne libre (ASL), Deraa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik