International
URL courte
7020118
S'abonner

Une «anodine» altération d’information, et le Président russe est passé de défenseur des tigres de Sibérie en chasseur. C’est ce qu’a affirmé la journaliste Valérie Astruc dans un passage du journal télévisé de France 2 du 10 août. S’agit-il d’une simple erreur ou de fake news se profilant à l’horizon?

Dans un passage du journal télévisé de 20h00 du 10 août, la journaliste Valérie Astruc s'est permise de commettre un «petit» hic. D'après elle, Vladimir Poutine a l'habitude de chasser les tigres de Sibérie, alors qu'il participait en réalité à un programme national de préservation de l'espèce. Pour prouver cette affirmation, France 2 a utilisé une photo prise alors que le Président russe prenait part à une mission dans le cadre de cette initiative.

​RT France a aussi remarqué ce passage du journal télévisé et relayé un tweet à ce sujet. Quelques temps après la diffusion de cette publication, le service de presse de France 2 a laissé un commentaire au-dessous de ce tweet indiquant que «ce n'est pas une fake news mais une erreur involontaire de la direction de l'information de France Télévisions».

​Vladimir Poutine entretient une relation particulière avec les tigres de Sibérie. Le Centre «Tigre de Sibérie», un Fonds de protection visant à l'étude de ces animaux, leur sauvegarde et l'augmentation de leur population, a été créé sur son initiative. En 2014, le Président russe a personnellement remis en liberté ces trois animaux, Kouzia, Boria et Ilona, qui avaient été retrouvés affaiblis dans la taïga de l'Extrême-Orient.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
désinformation, tigres, chasseur, Vladimir Poutine, Sibérie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook