Ecoutez Radio Sputnik
    L'OMC

    Ankara souhaite coopérer avec Moscou concernant leurs plaintes à l’OMC contre les USA

    © AP Photo / Fabrice Coffrini
    International
    URL courte
    5320

    La Turquie a l’intention de coopérer avec d’autres pays, dont la Russie, concernant les procédures qu’ils ont engagées contre les États-Unis à l’Organisation mondiale de commerce (OMC), selon le ministère turc du Commerce.

    La Turquie a annoncé avoir déposé une plainte à l'OMC à propos des droits de douane additionnels imposés par les États-Unis sur son acier et son aluminium. Selon le ministère du Commerce, la partie turque prend «les mesures nécessaires afin de protéger les droits de [ses] exportateurs».

    «Dans un avenir proche, nous collaborerons avec les pays exportateurs, qui ont également déposé plainte contre les États-Unis à l'OMC (le Canada, la Chine, l'Inde, le Mexique, la Russie, et des pays de l'Union européenne) et nous continuerons à travailler pour défendre nos droits», indique le communiqué du ministère turc du Commerce.

    D'après la partie turque, Washington enfreint un certain nombre de dispositions de l'Accord de l'OMC sur les mesures de sauvegarde et de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) de 1994.

    Ces derniers temps, les relations entre Ankara et Washington se sont aggravées en raison de la détention en Turquie du pasteur évangéliste américain Andrew Brunson puis de sa mise en résidence surveillée. Le pasteur avait été arrêté pour suspicion de collaboration avec le mouvement Gülen (FETO). La justice turque l'accuse d'être impliqué dans le coup d'État raté du 15 juillet 2016. En 2017, lors d'une rencontre avec le Président turc, Donald Trump lui avait demandé de faire libérer le pasteur américain. M.Erdogan a, quant à lui, proposé d'échanger le prédicateur Fethullah Gülen, qui vit en exil sur le territoire américain, contre Andrew Brunson.

    Washington a, à son tour, mis en place des sanctions contre les ministres turcs de la Justice, Abdulhamit Gül, et de l'Intérieur, Süleyman Soylu.

    Le 10 août, le Président américain a annoncé un doublement des droits de douane sur l'acier et l'aluminium turcs importés aux États-Unis, affirmant que les relations avec Ankara n'étaient «pas bonnes en ce moment». En réponse, la Turquie doublera les taxes sur 22 produits américains pour un montant de 533 millions de dollars.

    Lire aussi:

    Les cowboys entrainés dans le sillage de la crise entre Ankara et Washington
    Erdogan à Washington: «Nous avons mis au jour vos manigances»
    Ankara promet de riposter aux sanctions américaines
    Tags:
    OMC, Ankara, Turquie, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik