Ecoutez Radio Sputnik
    Female expression

    L’État dans votre lit: les pierres d’achoppement de la réglementation sexuelle

    CC0 / pixabay/ivanovgood
    International
    URL courte
    11160

    Les tentatives actuelles de législateurs de certains pays européens de règlementer le comportement sexuel n’aidera pas à protéger contre les viols et gâchera en plus la vie sexuelle de la population, a déclaré à Sputnik le sexologue tchèque et professeur à l’Université Charles de Prague, Jaroslav Zverina.

    Ces derniers temps, dans certains pays européens, les tentatives de règlementer la vie sexuelle se sont intensifiés au nom de la lutte contre les viols. En Suède, la loi sur le consentement sexuel a été adoptée le 1er juillet. Les législateurs espagnols travaillent aussi sur un projet de loi similaire.

    Selon le sexologue tchèque et professeur à l'Université Charles de Prague, Jaroslav Zverina, interrogé par Sputnik, ces initiatives, qui ont pour but de s'assurer du caractère consenti de l'acte sexuel entre deux personnes en plus de protéger contre les viols, se fondent sur la conception du contrôle total de la conduite humaine.

    «Mais on oublie que sous l'effet de leurs émotions, les gens sont souvent très irrationnels dans leur sexualité», indique M. Zverina.

    Il estime que de tels projets de loi ne servent à rien dans le cadre d'une relation normale. Ce n'est qu'une nouvelle tentative étatique d'intervenir dans la vie privée des citoyens.

    De plus, l'interlocuteur de Sputnik doute que les critères non verbaux du viol proposés par ces lois soient sans ambiguïté.

    «La phénoménologie de l'agression sexuelle est différente. Une femme effrayée par un violeur n'a pas le courage de résister au criminel. Sa soumission forcée devrait être une preuve de son consentement sexuel? C'est une perception totalement non professionnelle du comportement des victimes d'agressions sexuelles», a-t-il souligné.

    L'expert est convaincu que l'adoption de ces lois influera sur la vie sexuelle des couples.

    «Je ne peux pas imaginer que cette influence sera positive. L'expérience des pays qui ont effectué une telle modernisation de la sexualité est inexistante», a conclu Jaroslav Zverina.

    Lire aussi:

    Âge du consentement sexuel, Marlène Schiappa s’aligne sur le haut
    Facebook part-il en guerre contre la sexualité sur sa plateforme?
    Loi Schiappa: le gouvernement souhaite-t-il décriminaliser le viol sur mineurs?
    Tags:
    consentement, viol, loi, sexe, Prague, Suède, Espagne, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik