Ecoutez Radio Sputnik
    Les militaires turcs auraient transféré du matériel militaire à la frontière syrienne (image d'illustration)

    L'armée turque aurait transféré du matériel militaire à la frontière syrienne

    © AFP 2018 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    5289

    Plusieurs véhicules turcs transportant du matériel militaire auraient traversé la ville Kilis, dans le sud-est de la Turquie, en direction de la frontière syrienne, relate le quotidien turc Hurriyet en citant une source militaire.

    Huit véhicules de l'armée turque avec des chars et des obusiers auraient traversé la ville Kilis en se dirigeant vers le village turc d'Elbeyli situé à la frontière syrienne, rapporte Hurriyet en se référant à une source militaire.

    D'après cette source, le transfert du matériel est une mesure de sécurité. Des chars M60 auraient été envoyés vers la frontière dans le cadre d'un programme visant à contenir une nouvelle vague de réfugiés, à laquelle les autorités s'apprêtent en cas d'offensive des troupes syriennes contre Idlib, a précisé la même source.

    En outre, selon le média, la Turquie a augmenté la capacité du camp de réfugiés Atme, situé du côté syrien de la frontière, et a renforcé les 12 points d'observation ayant pour but de surveiller la zone de désescalade d'Idlib.

    Ces derniers temps la tension autour d'Idlib s'est accentuée. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation présumée par Damas d'armes chimiques.

    La province d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation. Des terroristes du Front al-Nosra* et de Daech* y avaient également été transférés depuis le sud et le sud-ouest de la Syrie dont le territoire a été complètement libéré des terroristes le long de la frontière israélienne et jordanienne.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou: les terroristes comptent se servir des civils d’Idlib comme boucliers humains
    Les USA réagiront «vite et de manière appropriée» si Assad a recours aux armes chimiques
    Lavrov dément les informations sur l’offensive de l’armée syrienne à Idlib
    Tags:
    offensive, frontière, transfert, obusier, camp de réfugiés, char, matériels de guerre, armée, Idlib, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik