International
URL courte
8612
S'abonner

Des extrémistes fabriquent des drones dans le gouvernorat d’Idlib, comme on le sait. Or, on ignore justement d’où proviennent les pièces nécessaires à leur assemblage. Le Président russe a attiré l’attention sur cette question.

Les radicaux parviennent à fabriquer des drones à Idlib, le Président russe s’est interrogé sur la provenance des pièces nécessaires pour leur assemblage.

«Les radicaux de différents groupes parviennent à créer des drones et on ne sait pas d’où proviennent les pièces détachées et tout le nécessaire pour fabriquer ces drones et pour les utiliser dans leurs buts», a-t-il indiqué lors d’un sommet à Téhéran l’ayant réuni avec les Présidents iranien et turc.

Rappelons que des drones d’attaque des terroristes sont régulièrement lancés depuis le gouvernorat d’Idlib, y compris contre la base russe à Hmeimim, en Syrie. Comme l’a rappelé mercredi le ministère russe de la Défense, au total 47 drones terroristes ont été neutralisés sur une période d'un mois.

Le gouvernorat d'Idlib
© Sputnik . Илья Питалев
Suite à la dernière attaque perpétrée le 4 septembre, des avions russes ont effectués des frappes de haute précision sur des positions du groupe terroriste Front al-Nosra*, dans le gouvernorat d'Idlib. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, ces frappes ont visé un atelier de fabrication de drones et des entrepôts d'armes installés loin des agglomérations.

Le jour-même, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, avait déclaré en commentant ces frappes que dorénavant la Russie agirait ainsi à l’encontre des terroristes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

L'ancien Président français Valéry Giscard d'Estaing est décédé
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Tags:
assemblage, terrorisme, pièces détachées, drone, Vladimir Poutine, Hmeimim, Idlib, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook