Ecoutez Radio Sputnik
    Police britannique

    Encore du «Novitchok» à Salisbury? La police UK assure que ce n’est pas le cas

    © Sputnik . Evgenia Filimianova
    International
    URL courte
    12611

    Alors que deux personnes sont tombées malades dans un restaurant à Salisbury, au Royaume-Uni, la police britannique a déclaré que ces individus n’avaient pas été empoisonnés avec un agent innervant.

    La police britannique a annoncé dans un message communiqué à Sputnik que les personnes étant tombées malades hier dans un restaurant à Salisbury, au Royaume-Uni, n'avaient pas été empoisonnées avec un agent neurotoxique.

    Selon le texte, après qu'un homme d'une quarantaine d'années et une femme avoisinant la trentaine se sont sentis mal dans un restaurant, ils ont été transportés dans un hôpital de Salisbury.

    «Maintenant, nous pouvons confirmer que rien n'indique que c'est un empoisonnement par le "Novitchok". Ces deux personnes restent à l'hôpital pour observation», apprend-on du texte.

    Dans le même temps, la police a ajouté qu'elle ne savait pas encore si cet incident était un crime. Toutes les mesures de précaution ont d'ailleurs été mises en place dans la ville. En outre, les services de sécurité n'ont rien dit pour l'instant sur la nationalité des victimes.

    La police britannique a lancé ce mercredi dernier un mandat d'arrêt contre Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, deux ressortissants russes suspectés d'implication dans l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Ceux-ci ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé Moscou d'être derrière leur empoisonnement.

    La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a à plusieurs reprises demandé à Londres de lui permettre de participer à cette enquête.

    Lire aussi:

    Moscou: les suspects de l'affaire Skripal ne sont aucunement liés à Poutine ou au Kremlin
    L'ambassadeur russe au UK sur les Skripal: «pratiquement toutes les preuves détruites»
    Les mesures que prendra Londres si les suspects de l’affaire Skripal quittent le sol russe
    Tags:
    police, Salisbury, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik