Ecoutez Radio Sputnik
    Un Il-20

    Un ex-agent spécial israélien dévoile les conséquences du crash de l’Il-20 en Syrie

    CC BY-SA 2.0 / Dmitry Terekhov / Ilyushin IL-20M
    International
    URL courte
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)
    892017

    L’incident de l’Il-20 russe, abattu accidentellement par les forces antiaériennes syriennes lors d’une opération israélienne en Syrie, témoigne de l’irresponsabilité des militaires israéliens, qui risquent de perdre la confiance de leurs collègues russes, a déclaré à Sputnik l’ex-chef du service spécial israélien Nativ Jakob Kedmi.

    Interrogé par Sputnik, l'ancien chef du service spécial israélien, Nativ Jakob Kedmi, a hésité à confirmer la version de la défense russe, selon laquelle les avions israéliens s'abritaient derrière l'avion russe Il-20 abattu lundi en Syrie lors de leur opération dans le ciel syrien.

    «Je ne sais pas s'ils [les F-16 israéliens, ndlr] s'abritaient derrière le Il-20 ou pas. Selon le représentant du ministère russe de la Défense, cela pourrait être supposé», a-t-il indiqué.

    Cela étant, l'expert s'est focalisé sur un autre fait tout aussi important.

    «La chose la plus importante est la décision en elle-même, de l'attaque contre des cibles près de troupes russes. Israël n'a pas tenu compte du fait que les forces russes auraient pu être touchées directement ou indirectement. C'est une mesure dangereuse et irresponsable», a déclaré M. Kedmi.

    Selon lui, cet incident pourrait saper le format actuel de coopération entre la Russie et Israël en Syrie.

    «La compréhension mutuelle entre la Russie et Israël se basait sur le fait que malgré ses actions contre le Hezbollah, Israël ne mettait pas en danger les vies des militaires russes. Israël a violé ces accords», a constaté l'expert.

    Suite à cette infraction des règles du jeu, Moscou pourrait modifier son attitude vis-à-vis de la politique israélienne dans la région.

    «La Russie ne comptera probablement pas sur le bon sens d'Israël et sur sa capacité de respecter ces accords. Les possibilités d'Israël d'agir dans le ciel syrien seront pleinement ou partiellement limitées», a-t-il ajouté.

    Ainsi, Jakob Kedmi remet en doute le professionnalisme des forces armées israéliennes.

    «Ayant mené l'attaque dans de telles conditions, les militaires israéliens ont agi de manière absolument non professionnelle, irraisonnable et irresponsable. Si l'information, selon laquelle Israël aurait prévenu [la partie russe, ndlr] d'une attaque possible dans la minute, est correcte, ce fait aggrave la situation et sape le reste de confiance que peuvent avoir les militaires russes à l'égard d'Israël», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

    Pour rappel, un Iliouchine Il-20 a été abattu accidentellement par une batterie antiaérienne de l'armée syrienne dans le secteur de Lattaquié tandis que l'aviation israélienne effectuait une mission dans la même région. Moscou a accusé l'armée israélienne d'avoir délibérément créé une situation dangereuse, ce qui a entraîné la destruction de l'appareil russe.

    La partie israélienne a quant à elle reporté l'entière responsabilité de l'incident sur les autorités syriennes. Israël a également exprimé ses regrets et s'est déclaré prêt à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires pour enquêter sur l'incident.

    Dossier:
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (55)

    Lire aussi:

    Quelles seront les relations Russie-Israël après le crash d'un avion Il-20 russe en Syrie?
    Une délégation israélienne à Moscou pour discuter du crash de l’Il-20 russe
    Le crash de l’Il-20 commenté par les médias israéliens
    Tags:
    avion, militaires, défense antiaérienne, crash d'avion, Iliouchine Il-20, Hezbollah, Lattaquié, Moscou, Israël, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik