Ecoutez Radio Sputnik
    Un système de missiles S-300

    «Ce sera un cauchemar»: les médias israéliens sur les S-300 russes en Syrie

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)
    9526514

    La décision de Moscou de livrer à la Syrie des systèmes de défense antiaérienne S-300 a semé la panique dans les médias israéliens, selon lesquels leur livraison aurait de graves conséquences pour les forces aériennes d’Israël.

    La décision de livrer à la Syrie des S-300 russes a tellement inquiété la presse israélienne que 9tv.co. a même titré «Dans deux semaines ce sera un cauchemar pour Israël?».

    The Jerusalem Post signale que les S-300 permettront aux militaires syriens de moderniser en profondeur le système de défense antiaérienne et de créer «une menace pour les avions israéliens» étant donné que ce système est capable de détecter des avions et des missiles balistiques à une distance allant jusqu'à 300 km.

    Selon le média, pour l'heure, la défense antiaérienne en Syrie est dotée «de systèmes soviétiques périmés» et de systèmes tactiques plus modernes, car la Russie a déjà livré à Damas des systèmes sol-air de courte portée Pantsir S-1.

    Haaretz estime que les S-300 ne garantiront pas une protection totale contre des frappes aériennes. Cependant leur présence menacera l'activité de l'aviation israélienne dans la région car désormais «Israël devra bien réfléchir avant de lancer une nouvelle attaque».

    Le journal Yediot Aharonot trouve que la livraison de S-300 à la Syrie est, en effet, une mauvaise nouvelle pour Israël et demandera de la part des forces aériennes «davantage d'efforts, une meilleure planification et une plus grande prudence lors du recours à la force dans le ciel syrien et libanais».

    Le média rappelle que la Russie a modernisé les systèmes syriens de gestion et de contrôle automatique de la défense antiaérienne, ce qui permettra d'augmenter la vitesse de réaction des batteries syriennes.

    Évoquant les projets russes d'utiliser en Syrie des systèmes modernes de guerre électronique contre les chasseurs, les missiles et les drones, le média signale que leur déploiement limitera sensiblement la liberté d'action de l'aviation israélienne.

    La Russie livrera d'ici 15 jours des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne afin de renforcer ses capacités de combat dans le cadre du drame de l'avion russe Il-20, a déclaré lundi 24 septembre le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

    Le ministre a signalé qu'en 2013 la Russie avait suspendu la livraison de S-300 à la Syrie répondant à la demande d'Israël, mais qu'à présent la situation avait changé et non pas à cause de la Russie.

    Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 russe avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. Le crash de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie. La Russie accuse les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens. Israël n'est pas d'accord avec cette dernière affirmation. Selon lui, au moment du crash, les avions israéliens ayant attaqué la Syrie se trouvaient déjà dans l'espace aérien de leur pays, et les missiles syriens, dont un a frappé l'Il-20, partaient irrégulièrement et n'étaient pas ciblés.

    Dossier:
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)

    Lire aussi:

    Kremlin: la réponse russe à la tragédie de l'Il-20 vise la sécurité des militaires russes
    Quels sont les termes de la livraison de S-300 à Damas?
    La Russie livrera des S-300 à la Syrie après la catastrophe de l’Il-20
    Tags:
    conséquences, défense antiaérienne, S-300, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik