Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux français. Image d'illustration

    À bras ouverts: Moscou accueille en 2018 un nombre record de touristes français

    © AFP 2018 GEOFFROY VAN DER HASSELT
    International
    URL courte
    11410

    Plus de 200.000 touristes français se sont déjà rendus dans la capitale russe depuis le début de l’année 2018, ce qui établit un nouveau record dans la matière, a communiqué le service de presse du département du sport et du tourisme de Moscou.

    Lors de son discours tenu à l'exposition internationale IFTM Top Resa 2018 qui s'est déroulée à Paris, la directrice du département de la coordination de l'activité touristique et du sport de Moscou a annoncé que la capitale russe avait été visitée en 2017 par plus de 130.000 Français dont 40% sont venus en tant que touristes, 40% pour les affaires tandis que les 20% restants ont fait un voyage privé.

    «Depuis le début de l'année 2018, la capitale russe a déjà accueilli 203.000 Français. La France fait partie de top-cinq des pays qui ont le flux touristique à destination de Moscou le plus élevé», a souligné Inessa Grig, précisant qu'il s'agissait ainsi d'un nouveau record établi en nombre de visites.

    D'après elle, le nombre de touristes étrangers venant à Moscou augmente tous les ans.

    «En 2017, le flux touristique en provenance de la France avait augmenté de 33% par rapport à 2016. Au total, 21,6 millions d'arrivées touristiques à Moscou avaient été enregistrées en 2017», a-t-elle également précisé.

    Comme l'indique Mme Grig, outre la France, c'est la Chine, l'Allemagne, les Pays-Bas et les États-Unis font partie du Top-5 des pays avec le plus grand nombre de touristes se rendant en Russie.

    Lire aussi:

    Des dizaines de milliers: le nombre de Français ayant visité Moscou en 2017 dévoilé
    La région européenne la plus prisée des touristes révélée
    De quelle nationalité sont les touristes qui irritent le plus les Français?
    Tags:
    accueil, voyages, touristes, record, tourisme, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik