Ecoutez Radio Sputnik
    Un lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau Soyouz MS-10 décolle depuis le cosmodrome de Baïkonour

    Le Soyouz reste «l’une des fusées les plus fiables au monde» malgré le tir raté

    © Sputnik . Alexei Filippov
    International
    URL courte
    Incident lors du lancement de la fusée Soyouz MS-10 (14)
    7182

    Commentant l’accident de la fusée-porteuse russe Soyouz-FG, la chercheuse à la Fondation française pour la recherche stratégique, Florence Gaillard-Sborowsky a déclaré à Sputnik que de tels incidents étaient un élément de l’exploration spatiale, tout en vantant les performances des Soyouz.

    Les lanceurs Soyouz sont parmi les plus fiables au monde et l’accident de ce jeudi impliquant une fusée de ce type ne fait que montrer que le risque zéro n’existe pas dans ce secteur, a déclaré à Sputnik Florence Gaillard-Sborowsky, chargée de recherche en charge des questions spatiales à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), un centre d'expertise français sur les questions de sécurité internationale et de défense.

    «Soyouz est l'une des fusées les plus fiables au monde utilisant des technologies largement éprouvées. Très peu d’incidents sont à déplorer en dépit d’un vol inaugural catastrophique qui avait vu la perte d'un cosmonaute en 1967. Trois autres accidents mortels ont été recensés officiellement dont le dernier en 1983», a indiqué Mme Gaillard-Sborowsky.

    Elle a souligné que les incidents et accidents de vol faisaient «partie de l’aventure spatiale».

    «Le risque zéro ne peut pas exister dans ce domaine de haute technologie qui voit des hommes s'affranchir de la gravité terrestre pour aller dans l'espace», a insisté la scientifique.

    D’après Mme Gaillard-Sborowsky, «le sujet politique prioritaire dans le secteur spatial russe est aujourd'hui sa restructuration et sa modernisation dans un contexte budgétaire tendu».

    «Est-ce qu'il y a eu des défaillances en matière de contrôle avant le lancement? Il faudra attendre les résultats de l'enquête que les Russes vont mener pour savoir exactement ce qui s'est passé et en tirer des analyses et conclusions qui aujourd'hui seraient prématurées», a conclu la spécialiste.

    Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 a décollé ce jeudi, à 11h40 heure de Moscou (10h40 heure de Paris) depuis le pas de tir N°1 du cosmodrome de Baïkonour à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine et l'astronaute américain Nick Hague se trouvaient à bord du Soyouz MS-10.

    Une panne du Soyouz-FG est survenue deux minutes après le décollage, déclenchant le système d’évacuation de l’équipage. La capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan. Aucun membre d’équipage n’a été blessé.

    Selon des sources proches de l’enquête, l’accident aurait été provoqué par une collision d’un bloc d’accélération du premier étage du lanceur avec le deuxième étage de la fusée.

    Dossier:
    Incident lors du lancement de la fusée Soyouz MS-10 (14)

    Lire aussi:

    Un vrai «miracle»: la presse s'émerveille devant le sauvetage des cosmonautes de Soyouz
    Accident du Soyouz: les premières versions de Roscosmos
    L’accident du Soyouz pourrait laisser l’ISS sans équipage
    Tags:
    exploration de l'espace, lanceur, Soyouz MS-10, Soyouz-FG, Fondation pour la recherche stratégique (FRS) française, Florence Gaillard-Sborowsky, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik