International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
9317
S'abonner

Le chef de la diplomatie émiratie a appelé à éviter toute tentative de «déstabiliser l'Arabie saoudite» sur fond de disparition de son journaliste dissident à Istanbul.

Dans le contexte de l'affaire autour de la disparition du journaliste saoudien à Istanbul, les Émirats arabes unis ont levé la voix pour mettre en garde contre une éventuelle déstabilisation de la situation en Arabie saoudite.

Dans un message posté vendredi sur sa page Twitter, le ministre émirati des Affaires étrangères Anwar Gargash a indiqué que son pays était hostile à la «politisation» de l'affaire ainsi qu'aux «tentatives de déstabiliser l'Arabie saoudite».

Le journaliste dissident saoudien Jamal Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Selon la partie turque, il y aurait été assassiné et démembré.

La semaine dernière, The Washington Post a communiqué que le gouvernement turc avait indiqué aux officiels américains détenir des vidéos et des bandes sonores qui prouvent que le journaliste avait été assassiné dans le consulat. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment.

Mercredi, des enquêteurs turcs ont perquisitionné la résidence du consul d'Arabie saoudite à Istanbul en présence d'enquêteurs dépêchés sur place par Riyad. Les enquêteurs sont également retournés au consulat saoudien d'Istanbul. Selon les médias, le parquet a recueilli les témoignages d'employés turcs du consulat.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
perquisition, enquête, consulat, meurtre, journalistes, stabilité, Jamal Khashoggi, Anwar Gargash, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Istanbul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook