Ecoutez Radio Sputnik
    Portrait de Jamal Khashoggi

    Riyad qualifie d'«erreur» la mort de Khashoggi et ne sait «où se trouve son corps»

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (105)
    36234

    Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir, a jugé que la mort de Jamal Khashoggi avait été «une erreur», a présenté ses condoléances à la famille du journaliste et a affirmé «ne pas savoir où se trouve son corps».

    Évoquant dans un entretien accordé à la chaîne américaine Fox News la mort du journaliste Jamal Khashoggi, le chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Joubeir l'a qualifiée d'«énorme et grave erreur» et a dit «ne pas savoir où se trouve son corps».

    «C'est une erreur terrible et une terrible tragédie. Nous exprimons nos condoléances [à la famille Khashoggi]. Nous ressentons leur douleur», a-t-il déclaré. «Malheureusement, une erreur énorme et grave a été commise et j'assure que les responsables répondront de leurs actes».

    «Nous avons établi qu'il avait été tué au consulat, mais en ce qui concerne les détails, nous ne savons pas comment il a été tué, ni où se trouve son corps», a poursuivi M.al-Joubeir.

    Le ministre saoudien a indiqué avoir vu de nombreuses spéculations rapportées par des médias et a appelé l'opinion publique à être vigilante et à attendre les résultats définitifs de l'enquête menée en Arabie saoudite et en Turquie, après quoi il sera possible de «prendre position et [de] tirer des conclusions». L'erreur commise «est inacceptable pour les autorités de n'importe quel pays», a souligné le chef de la diplomatie saoudienne.

    «Cela a été une opération incontrôlée, c'est une opération au cours de laquelle certaines personnes ont outrepassé leurs prérogatives, ils ont commis une erreur en tuant Khashoggi dans le consulat et ils tentent de la dissimuler».

    En même temps, les relations américano-saoudiennes «résisteront» aux tensions provoquées par l'affaire Khashoggi, a-t-il ajouté.

    Précédemment, l'Allemagne, la France et le Royaume-uni ont vivement condamné le meurtre du journaliste saoudien et ont exigé de leur fournir une clarification d'urgence.

    Plus tôt dans la semaine, l'Arabie saoudite a fini par reconnaître la mort du journaliste, disparu début octobre au consulat saoudien à Istanbul. Riyad assure que Jamal Khashoggi a été tué dans une rixe et dément avoir ordonné qu'il soit assassiné.

    Plus tard, le ministère saoudien de l'Information a affirmé que les personnes qui avaient interrogé le journaliste au consulat avaient «tenté de dissimuler ce qui [était] arrivé». Il n'est pas pour l'heure précisé où se trouve le cadavre de M.Khashoggi.

    Dossier:
    Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (105)

    Lire aussi:

    L'assassinat de Khashoggi est «l’une des pires dissimulations de l’histoire», selon Trump
    Erdogan promet de raconter «la vérité nue» sur la mort de Jamal Khashoggi
    Trump n'est «pas satisfait» par les explications saoudiennes sur la mort de Khashoggi
    Tags:
    corps humain, condoléances, meurtre, erreurs, décès, enquête, Jamal Khashoggi, Adel al-Jubeir, Riyad, Arabie Saoudite, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik