International
URL courte
741
S'abonner

Les pays où sont pratiqués les tests de virginité viennent d’être mis sur la sellette par l’OMS et deux autres organisations onusiennes qui ont appelé les gouvernements des États concernés à tout faire pour les interdire.

Dans un communiqué conjoint datant du 17 octobre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies (CDN) et Onu Femmes ont appelé les gouvernements des pays où les tests de virginité sont pratiqués à faire en sorte que cet examen soit aboli.

«Le test de virginité n'a aucune base scientifique ni clinique. Aucun examen ne peut prouver qu'une fille ou une femme a eu des rapports sexuels — et l'apparence de l'hymen d'une fille ou d'une femme ne peut pas prouver qu'elles ont eu des rapports sexuels ou qu'elles soient sexuellement actives ou non», lit-on dans le communiqué.

Évoquant les effets secondaires de ce type d'examen, les trois organisations internationales ont affirmé que «le test de virginité est une violation des droits fondamentaux des filles et des femmes et peut nuire à leur bien-être physique et psychologique». «L'examen peut être douloureux, humiliant et traumatisant. Étant donné que ces procédures sont inutiles et potentiellement dangereuses, il est contraire à l'éthique de la part d'un médecin ou d'un autre praticien de la santé», est-il ajouté en soutenant que «de telles procédures ne doivent jamais être effectuées».

Expliquant la démarche pédagogique à suivre pour que ces pratiques disparaissent, le même communiqué indique que «les professionnels de la santé peuvent être d'excellents agents de changement». «Avec le soutien des systèmes de santé et des gouvernements, ils peuvent reconnaître que les test de virginité n'ont aucune base médicale ou clinique, refuser d'appliquer cette pratique néfaste et éduquer le public à ce sujet», est-il également soutenu.

L'OMS, le CDN et Onu femmes ont affirmé dans leur communiqué conjoint que les «tests de virginité» ont été documentés dans de nombreux endroits et constituent une tradition de longue date dans un certain nombre de pays.

Selon le communiqué des trois organisations onusiennes, les pays où les tests de virginité ont cours sont l'Afghanistan, le Brésil, l'Égypte, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, l'Irak, la Jamaïque, la Jordanie, la Libye, le Malawi, le Maroc, la Palestine, l'Afrique du Sud, le Sri Lanka, le Swaziland, la Turquie, le Royaume-Uni et le Zimbabwe.

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Un soldat français retrouvé mort au Burkina Faso
Des militaires russes envoyés en Libye? Le Kremlin met les points sur les i
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Tags:
abolition, virginité, test, ONU Femmes, Commission du désarmement des Nations unies (CDNU), OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook