International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
3110
S'abonner

Selon le parti turc au pouvoir, le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué dans l’ambassade saoudienne à Istanbul, aurait été impossible sans instructions «de haut niveau». Ankara met également en doute les déclarations de Riyad affirmant ignorer où se trouve le corps du journaliste.

Le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat de son pays à Istanbul n'aurait pu être mené sans instructions «de haut niveau» de Riyad, a estimé mercredi Omer Celik, porte-parole de l'AKP, le parti au pouvoir en Turquie.

«Qui a donné l'ordre? Il ne s'agit pas là d'une action qui aurait pu être menée sans des instructions de haut niveau», a déclaré Omer Celik, lors d'une conférence de presse à Ankara.

«Nous n'accusons personne mais nous ne tolérerons aucune opération de dissimulation et cela doit être clair», a-t-il ajouté.

M. Celik en outre mis en doute les déclarations de Riyad affirmant ignorer où se trouve le corps du journaliste, indique l'AFP.

Comme l'a indiqué l'homme politique, le Président turc surveille personnellement l'enquête sur l'assassinat de Jamal Khashoggi.

Ce mercredi, le procureur général d'Istanbul en charge de l'enquête a annoncé que le meurtre du journaliste saoudien «avait été prémédité». Selon le magistrat turc, dès son arrivée au consulat saoudien à Istanbul, Jamal Khashoggi a été tué par strangulation, son corps a par la suite été démembré.

Quatre semaines après sa mort, les enquêteurs n'ont toujours pas retrouvé le corps de Jamal Khashoggi, qui s'était exilé l'an passé aux États-Unis et publiait régulièrement dans The Washington Post des tribunes critiques envers l'héritier du trône saoudien, le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
meurtre, Omer Celik, Jamal Khashoggi, Arabie Saoudite, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook