Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib

    Une attaque repoussée près de la zone démilitarisée d'Idlib, d'après la TV syrienne

    © Sputnik . Basel Shartooh
    International
    URL courte
    2330

    L'agence syrienne Sana a annoncé qu'une attaque de radicaux, membres du groupe Jaych al-Ezzah, avait été repoussée ce samedi près de la zone démilitarisée d'Idlib. Plusieurs radicaux ont été tués.

    Les troupes gouvernementales syriennes ont contré les attaques de groupes radicaux armés à 35 km au nord de Hama, à la limite administrative avec le gouvernorat d'Idlib, a annoncé l'agence syrienne Sana.

    Selon le média, de nombreux membres du groupe Jaych al-Ezzah ont quitté la ville de Latamna pour s'approcher des territoires contrôlés par l'armée gouvernementale. Un combat s'est engagé, durant lequel les militaires ont repoussé l'assaut et éliminé plusieurs de leurs opposants. Les autres assaillants ont battu en retraite et se sont cachés dans des localités frontalières.

    Les soldats syriens ont plusieurs fois repoussé les attaques de radicaux basés à Idlib envers des positions des forces gouvernementales au cours de la semaine dernière. Ils ont également porté des frappes d'artillerie contre les postes de tir des formations armées illégales, grâce aux données fournies par les services de renseignement et les habitants de la région.

    La limite administrative entre les gouvernorats de Hama et d'Idlib fait partie de la zone démilitarisée d'Idlib. Cette zone a été créée conformément à l'entente à laquelle sont parvenus la Russie et la Turquie en septembre dernier à Sotchi.

    Lire aussi:

    L'armée syrienne aurait repoussé une attaque d’extrémistes à la frontière de Hama et Idlib
    Damas riposte aux violations de cessez-le-feu des extrémistes autour de Hama
    La diplomatie syrienne dévoile la première étape pour récupérer Idlib
    Tags:
    radicaux, attaque, zone démilitarisée, Jaych al-Ezzah, armée gouvernementale syrienne, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik