Ecoutez Radio Sputnik
    OTAN

    «C'est insensé»: un média US explique les risques de l’extension de l’Otan à l’est

    © Sputnik . Alexei Vitvitsky
    International
    URL courte
    40652

    L'extension de l'Otan à l'est est «insensée», estime l'observateur de The Washington Times, Todd Wood, qui rappelle que la défense de pays comme l'Ukraine ou la Géorgie «n'est pas notre problème».

    L'Otan progresse toujours plus vers l'est et «c'est insensé», car cela risquerait de déboucher sur un conflit avec la Russie, a affirmé l'observateur de The Washington Times, Todd Wood, estimant que les États-Unis ne doivent pas s'engager dans des conflits «qui ne menacent ni la sécurité, ni les intérêts vitaux» du pays.

    Évoquant une éventuelle adhésion à l'Otan de la Géorgie ou de l'Ukraine, il indique que leur défense «n'est pas notre problème».

    «Nous pouvons aider à défendre la liberté dans ces régions. Nous pouvons entraîner, équiper, vendre des armes et accorder d'autres types de soutien. Cependant, mettre des vies américaines en danger pour des pays comme l'Ukraine ou la Géorgie n'a aucun sens. Arrêtez ça!», a-t-il écrit dans les pages du journal.

    Washington ne doit pas donner à ces pays «l'espoir que le parapluie nucléaire américain ou celui de l'Otan les protégera», a poursuivi Todd Wood, faisant remarquer que ces pays étaient «libres de construire leurs propres alliances».

    «Les Américains ne doivent pas être obligés de risquer leur vie pour la protection de Kiev ou de Tbilissi. Cela peut sembler dur, mais c'est la vérité», a-t-il souligné.

    Todd Wood a affirmé que l'extension de l'Otan présentait aujourd'hui un grand danger.

    «Le risque moral posé par l'évolution de la mission de l'Otan est devenu dangereux et […] peut également avoir l'effet pervers d'encourager un comportement agressif» d'autres membres de la communauté internationale, a-t-il noté.

    «Il est temps de s'arrêter sur les frontières rampantes de l'Alliance», a-t-il ajouté.

    Parlant de l'éventuelle adhésion de la Géorgie ou de l'Ukraine à l'Otan, il a rappelé dans ce contexte la déclaration de la Russie qui serait «contrainte d'agir». «Je considère cette menace comme valable», a souligné Todd Wood, avant de conclure:

    «C'est insensé»

    Lire aussi:

    Aucune chance pour l'Ukraine d'adhérer prochainement à l'Otan, selon un diplomate allemand
    À qui profite la russophobie? La réponse du Washington Times
    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    Tags:
    extension, conflit, adhésion, sécurité, Washington Times, OTAN, Géorgie, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik